"La Pierre de la Victoire", de Sébastien Capelle

“La Pierre de la Victoire”, de Sébastien Capelle

Cette année, entre autres personnes, j’ai recroisé à Octogônes l’auteur uchroniste Sébastien Capelle, auteur de Napoléon en Amérique. J’en ai profité pour lui prendre son dernier opus, La Pierre de la Victoire, une nouvelle qui se situe pendant la Commune de Paris.

Uchronique, mais surtout fantastique, La Pierre de la Victoire suit Georges Clémenceau, alors jeune maire de Montmartre aux premiers jours de la Commune, qui se retrouve investit de pouvoirs surnaturels par la déesse Sequana, divinité tutélaire de Paris.

Si je l’ai acheté sous la forme d’un (petit) livre – 96 pages – c’est plus d’une nouvelle dont il s’agit ici. Une nouvelle qui se lit d’autant plus vite que l’auteur lui insuffle un rythme nerveux, fiévreux parfois, à l’image des événements historiques qui s’y déroulent.

Personnage central de l’histoire, Georges Clémenceau y est ici décrit comme un républicain et un patriote acharné, attaché au droit, mais qui va se retrouver à œuvrer en sous-main pour sauver ce qui peut l’être – et plus encore. Le titre est d’ailleurs un clin d’œil à son surnom de “Père la Victoire”, acquis bien plus tard par le vrai Clémenceau.

Et, en épilogue, une divergence qui trouve une conclusion hautement symbolique et satisfaisante, le 14 juillet 1914.

Alors oui, l’histoire est un peu “alien space bats“, comme disent les uchronistes anglosaxons. Mais au moins, c’est marqué dessus: une bonne louche de fantastique, une pincée de steampunk (notamment lors du combat final, mais je n’en dis pas plus).

Et puis c’est bien écrit (avec un petit côté hugolien, par moments), bien documenté et très satisfaisant. Vous pouvez  commander La Pierre de la Victoire sur le site de l’auteur.

Un autre avis sur le blog d’Aelinel Ymladris.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :