Le visiteur du futur

Dans le petit monde des webséries SF ou fantastiques françaises, Le visiteur du futur est une des plus connues, mais manquait à mon palmarès. C’est désormais corrigé, grâce à l’indigence crasse des programmes télé en ces périodes de fêtes.

En résumé, Raph, un jeune Français (très) moyen, se fait harceler par un hurluberlu qui déboule – littéralement – de nulle part pour l’empêcher de faire quelque chose de trivial, mais qui aura des conséquences dramatiques dans l’avenir. Ledit hurluberlu vient d’un futur – l’an 2550 – où le quotidien implique des pluies acides, des ruines radioactives, des nécrophiles et des zombies; on peut comprendre qu’il ait envie de changer cela.

Bien évidemment, les personnages sont tous des bras cassés de niveau intergalactique, les plans du visiteurs sont foireux et capillotractés au possible et son utilisation de la technologie temporelle est pour le moins hétérodoxe. Ajoutez à la galerie deux agents de la Brigade temporelle, qui pourchassent le visiteur avec assiduité, sinon compétence, et un savant génial qui est un robot, mais faut pas le lui dire.

Il y a un côté Doctor Who à cette série, d’une part pour le thème du voyage dans le temps et d’autre part pour le côté complètement lunaire du personnage du visiteur. Ça, plus le côté « faibles moyens compensés par des scénarios tordus ». Mais ça reste quand même très dans le ton des autres séries françaises, comme Flander’s Company – qui a d’ailleurs un ou deux épisodes en commun.

La série compte deux saisons complètes, avec une troisième en cours de diffusion; personnellement, j’ai préféré la première à la seconde: des épisodes plus court, mais plus percutants et, dans l’ensemble, plus drôle. Mais les deux restent tout de même de très bon niveau, avec (pour une fois, pourrait-on dire), des acteurs qui tiennent la route et des idées bien pensées.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :