Myrath: Legacy

Myrath : Legacy

Vous connaissez mon amour, d’une part pour le metal progressif et, d’autre part, pour les groupes aux origines inhabituelles. Myrath, originaire de Tunisie, remplit ces deux conditions et, si je n’avais pas été convaincu par leur précédent album, Legacy, a nettement plus accroché mon oreille, même si objectivement, il s’éloigne du progressif.

Legacy s’apparente plus à un power-metal mélodique, très européen dans le style, mais avec pas mal de composantes orientalisantes, notamment dans la rythmique et le chant, en anglais et en arabe. Le résultat est classique, avec une petite touche d’originalité un peu superficielle, mais très efficace. La formule a cependant un peu du mal à se renouveler à la longue.

L’album compte douze pistes qui, à l’exception du court instrumental “Jasmin”, qui ouvre le bal, font toutes entre quatre et cinq minutes. Un format très classique, donc, pour une durée totale d’un peu moins d’une heure.

S’il fallait ne coller qu’un épithète à ce Legacy, ce serait “efficace”. C’est super-carré, avec des musiciens au taquet, notamment un chanteur – Zaher Zorgati – de haute tenue, et une production de qualité. On a droit à des pistes flamboyantes, comme “Believer”, “Get Your Freedom Back” ou “Through Your Eyes”.

Le défaut, c’est que si on s’attendait à du metal progressif, donc quelque chose d’un peu plus élaboré que du power-metal lambda, on risque d’être un peu déçu. Oh, certes, il y a un souffle épique – difficile de ne pas percevoir le Printemps arabe comme inspiration – sur pas mal des morceaux et la musique intégré de façon assez élégante les thèmes du Maghreb, mais ça reste assez basique.

Du coup, Myrath peine quelque peu à se renouveler et je sens l’ennui poindre en fin d’album. J’aurais aimé autant de folie dans la composition des morceaux que dans leur exécution. Reste que, dans l’ensemble, Legacy est très enthousiasmant; il lui manque juste un peu de sophistication dans sa construction pour être vraiment génial.

Une fois de plus, ma perception d’un album est sans doute faussée par des attentes. Objectivement, ce Legacy est bien foutu et solide, avec des vrais moments d’excellence. Il faut juste éviter de trop attacher à l’étiquette “metal progressif” qui colle à Myrath depuis quelques temps.

Bonus, la vidéo très Prince of Persia de l’excellent “Believer”:

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Myrath : Legacy”

%d blogueurs aiment cette page :