Cellar Darling: The Spell

Cellar Darling: The Spell

On est d’accord que, dans l’ensemble, les grands réseaux sociaux sont devenus des feux de poubelle hors de contrôle. Cependant, il arrive que mes contacts m’y dirigent vers des groupes dont j’ignorais l’existence. Et, parmi ceux-ci, de véritables pépites comme cet album de Cellar Darling, The Spell.

Les restes du samedi: Bent Knee, The Last Embrace, Thinking Plague

Bent Knee / The Last Embrace / Thinking Plague

Autant que faire se peut, j’essaye toujours de garder un thème sur les restes du samedi; bon, parfois, j’ai des trucs vraiment très disparates, récupérés chez Gibert, mais pour cette édition, il se trouve que les trois albums dont je vais vous parler viennent de formations prog (ou assimilées) avec chanteuse: Bent Knee, The Last Embrace et Thinking Plague.

Marillion: F.E.A.R. (Fuck Everyone And Run)

Marillion: F.E.A.R. (Fuck Everyone And Run)

Ah, Marillion! Ceux qui ont longtemps été mon groupe préféré ont sorti un nouvel album, intitulé F.E.A.R – pour Fuck Everyone and Run. Donc, vous qui entrez dans cette chronique, abandonnez tout espoir d’objectivité! Enfin bon; c’est mon blog, vous devriez avoir l’habitude. Pour ceux qui l’ignorent, le groupe anglais a longtemps été classé comme …

Lire plusMarillion: F.E.A.R. (Fuck Everyone And Run)

Obsidian Kingdom: A Year with No Summer

Obsidian Kingdom: A Year With No Summer

Lors de ma chronique de leur précédent album, Mantiis, j’avais parlé d’Obsidian Kingdom comme d’un groupe capable d’incorporer à sa musique de multiples influences, du post-rock à l’électro, en passant par le death-metal. A Year with No Summer, leur nouvel album, confirme et amplifie cette tendance.

Bruce Soord with Jonas Renkse: Wisdom of Crowds

Bruce Soord, c’est Pineapple Thief; Jonas Renkse, c’est Katatonia. Le premier écrit, le deuxième chante et mon tout, c’est Wisdom of Crowds, un album bizarroïde qui n’a à peu près rien à voir avec les deux groupes précités.

Le style de Wisdom of Crowds, c’est du pop-rock alternatif mâtiné d’électro, voire de lounge, tendance mélancolique. Il paraît que ça plait, mais si je ne peux pas dire que c’est un mauvais album, le style me laisse franchement de marbre.

Lire plusBruce Soord with Jonas Renkse: Wisdom of Crowds

Amplifier: The Octopus

Cela fait un moment que The Octopus, troisième album du groupe anglais Amplifier, tourne dans mes playlists et que je me promettais de vous en parler. Ça fait également un moment que je me demandais ce que j’allais bien pouvoir en dire.

Parce que dans le genre “grand mélange suspect”, impliquant du rock progressif, du rock alternatif et des bouts de métal progressif à la Tool, on ne peut pas dire que c’est un album qui facilite la critique. Le fait qu’en plus, ce soit un double album totalisant un chouïa plus de deux heures de musique n’aide pas non plus.

Lire plusAmplifier: The Octopus