1940 – Et si la France avait continué la guerre?. tome 2

1940 – Et si la France avait continué la guerre?, tome 2

Juin 1940: après l’arrestation du Maréchal Pétain, Paul Reynaud – et son ministre de la guerre, un certain Charles de Gaulle – décident de déménager tout ce qui peut l’être, détruire le reste et continuer la guerre depuis l’Afrique du Nord.

Ce deuxième tome de Et si la France avait continué la guerre?, intitulé “Le Sursaut“, entre dans le vif de l’uchronie: pas d’armistice, pas de Vichy (“il ne se passe jamais rien à Vichy”), l’armée française “échange du sang contre du temps” en retardant au maximum l’avancée allemande pour permettre d’évacuer un maximum de personnel et de matériel.

À la conclusion de ma chronique du premier tome, j’étais parti sur un préavis plutôt favorable. Je dois avouer que je suis moins enthousiaste à l’issue de ce deuxième tome. Dans l’absolu, il n’est pas mauvais et, en faisant abstraction de ma connaissance de longue date de l’uchronie originelle, ou “Fantasque Time Line” (FTL pour les intimes), il décrit de façon plutôt crédible ce qui aurait pu être.

Le fait que l’histoire, signée Jean-Pierre “Capitaine Uchronie” Pécau, se concentre sur les personnages – trois pilotes français, un de l’Armée de l’air, l’autre de l’Aéronavale et une civile (qui ne va pas le rester longtemps) – plutôt que sur l’Histoire est une bonne idée. Elle permet d’avoir une BD d’aventure et non une narration académique pas très folichonne.

Il y a tout de même quelques problèmes: certains événements sont traités quelque peu par-dessus la jambe alors que d’autres traînent en longueur. Mes petits camarades du forum FTL ont décelé pas mal d’imprécisions et de bizarreries, mais d’une part ce sont de grands pinailleurs – ça va avec le job, je suppose – et d’autre part, je ne suis pas certain que ce soit très gênant pour le lecteur lambda.

Je ne suis pas non plus un grand fan du trait de Jovan Ukropina; pour être plus précis, j’ai l’impression qu’une partie des scènes ont été faites à l’arrache: personnages et véhicules ne sont pas toujours réalisés avec la précision nécessaire. Il y a quand même des pages qui claquent, comme l’attaque sur Tripoli ou la défense aérienne de Toulon, mais elles sont plus l’exception que la règle.

Du coup, je ne suis pas certain de pouvoir honnêtement recommander ce deuxième tome, ce qui m’ennuie quelque peu. Je suis un grand fan de cette uchronie, mais cette déclinaison en BD n’arrive pas à me convaincre entièrement. Il faudra voir sur la longueur, je suppose.

En attendant la rentrée et, sur le forum FTL, le Débarquement en Provence!

(Oui, je sais: je publie cette chronique le 14 juillet. Je vous jure que je ne l’ai pas fait exprès.)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “1940 – Et si la France avait continué la guerre?, tome 2”

%d blogueurs aiment cette page :