Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

2 dés sans faces et Creative Commons

Une discussion lors de la récente Assemblée générale de 2 dés sans faces a tourné autour de la distribution de jeux de rôle sous licence Creative Commons. C’est un sujet que j’ai déjà abordé dans ces pages à l’occasion de la sortie du jeu américain Eclipse Phase. La question étant bien évidemment de savoir si 2 dés sans faces voulait suivre le même chemin.

Le texte ci-dessous est un premier jet de réflexion, que j’ai pondu pendant les quarante minutes de train qui me ramenaient chez moi le soir même. Avec l’autorisation d’Edomaur, je les publie ici et j’attends vos retours sur le sujet.

Pourquoi CC ?

L’idée est de redonner un semblant de vie à certaines gammes ou suppléments en « fin de vie » ou mal connus en les publiant gratuitement, au format PDF, et sous licence Creative Commons (non commerciale).

Que publier ?

C’est une question de choix. On peut prendre l’option Eclipse Phase et publier un ouvrage en CC en même temps que, voire peu avant, sa commercialisation. La version CC fait alors office de kit de démarrage.

On peut aussi décider de ne publier que les vieux ouvrages, ceux qui sont mal connus ou dont la gamme est abandonnée, ou sur le point de l’être.

Quel format ?

La méthode la plus directe est de fournir un PDF résolution écran de l’ouvrage en entier, illustrations incluses, mais cela peut créer potentiellement des problèmes de droits pour les illustrations, la maquette ou même certains textes. Cette option pose également la question d’autres formes de distribution du PDF (via Lulu, notamment).

Une autre option serait de ne reprendre que les textes de la version publiée et d’en refaire un PDF avec une mise en page minimaliste. Cela implique donc un certain travail sur les fichiers originels, mais offre l’avantage de mieux graduer les avantages d’une version payante (PDF ou imprimée) sur le fichier distribué en Creative Commons.

Avantages et dangers

Le principal danger d’une distribution en Creative Commons est que celle-ci ait un impact négatif sur les ventes des produits non-CC. Si on en croit d’autres expériences dans ce domaine ou les tendances générales dans le domaine de la musique ou du film, c’est un risque très limité : les personnes qui téléchargent ont souvent tendance à acheter ensuite (et celles qui n’achètent pas n’auraient de toute façon pas acheté). De plus, le jeu de rôle francophone est un marché d’ultra-niche qui n’a sans doute rien à craindre de la piraterie de masse.

L’autre danger, plus insidieux, est qu’il faut être conscient que passer une gamme en Creative Commons aura des répercussions sur l’ensemble de la gamme et qu’il faudra « jouer le jeu ». On ne peut pas fournir un PDF gratuitement sous licence CC sans faire de même avec le jeu vendu. Cela ouvre également la porte à la création de tiers sous licence CC (à moins d’exclure spécifiquement les produits dérivés).

L’avantage principal de cette idée est un effet d’annonce et une visibilité potentiellement accrue. Une grande partie de l’intérêt pour Eclipse Phase vient sans doute de l’annonce de sa sortie sous licence CC. Le fait que des jeux entiers ou des suppléments complets soient disponibles gratuitement va sans doute également attirer la curiosité des joueurs.

Il ne faut cependant pas trop se bercer d’illusions : cela ne va sans doute pas créer un pic de vente au-delà de l’effet d’annonce. Ce qui fait qu’un jeu se vende est qu’il est perçu comme un bon jeu, pas qu’il soit disponible gratuitement sur Internet. De plus, c’est une initiative qui risque fort de toucher plus facilement le « rôliste du net », créature qui n’a pas grand-chose à voir avec le rôliste lambda…

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 commentaires sur “2 dés sans faces et Creative Commons”

%d blogueurs aiment cette page :