2007, l’année Sylvan

L’année qui s’en est allée a surtout été, musicalement, l’année des déceptions: beaucoup d’attentes, peu de réussites. Au final, il ne me reste que quelques belle découvertes: Quantum Fantay et Maserati, par exemple. Ou Sylvan.

Du coup, je pense que je vais accorder le titre d’album de l’année 2007 à Presets, de Sylvan. Ce n’est pas forcément le meilleur de l’année, mais ce groupe est pour moi une des grosses révélations de l’année. Presets a été une grosse surprise, surtout parce que je ne connaissais du groupe qu’Encounters, qui n’est pas fameux. Après avoir écouté X-Rayed et Posthumous Silence, je comprends mieux d’où vient ce groupe et où, je l’espère, il va aller.

Avec les Polonais de Riverside, je pressens que Sylvan est un des tous grands groupes de néo-prog de la décennie.

Naviguer dans cette série

« The Grey » de Stömb, mon album de l’année 2015Amaseffer « Slaves for Life »: Mon album de l’année 2008

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. trentenaire dit :

    Artificial paradise vaut aussi le détour, c’est un classique dans la discographie du groupe :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :