2016 en écriture

Écriture

On continue cette semaine de rétro/prospective par l’écriture. Donc, quels projets en écriture pour la nouvelle année, monsieur Alias? Très bonne question, monsieur Alias, et je vous remercie l’avoir posée.

Bon, déjà, comme mentionné précédemment, j’ai pas pas mal de gros trucs prévus au niveau du vrai-boulot-qui-paye-les-factures et de ma vie personnelle à moi que j’ai, ce qui risque de méchamment impacter ma productivité. La vie, c’est ce qui se passe pendant qu’on fait d’autres plans.

Ensuite, j’ai un gros projet d’écriture en vue, du genre qui implique une publication et dont je ne peux pas parler au risque de perdre une rotule ou douze. Comme les rotules sont un des rares éléments de mon anatomie qui fonctionnent encore sans trop de problème, j’y tiens.

À part ça, j’ai trois choses en vues, cette année:

D’une part, maintenant qu’un mois est passé, il est temps de me replonger dans Progressions. Il se trouve que, pour un machin écrit à l’arrache pour le NaNoWriMo, j’aime plutôt bien ce que j’ai fait. Mais pas assez pour me dire qu’il est parfait en l’état. Du coup, je compte me replonger dedans, d’abord le lire en intégralité et, ensuite, sortir le méchant stylo rouge et commencer à corriger.

Un des éléments que je veux corriger, c’est le côté « fan-fiction de mon propre univers » de l’ensemble. Minute-confession: quand j’ai commencé à imaginer ce qui allait devenir l’univers de Tigres Volants/Erdorin, je m’étais créé des alter-ego elfiques. Ce sont les personnages stellaires qui forment Unborn Oracle dans Progressions.

Donc, ouais, un peu fan-fiction quand même.

C’est pour cela que j’ai créé le personnage de Rage: d’abord, avoir un protagoniste qui n’ait pas pour moi la même charge émotionnelle que ces personnages que j’ai créé il y trente-cinq ans, à un âge où j’avais les hormones en folie et à peu près autant de sens commun qu’un chaton sous amphétamines. Ensuite pour avoir un personnage qui puisse observer tout le bazar avec un regard contemporain.

Soyons honnête: il y a beaucoup de moi dans Rage – blogueur, fan de métal, digital native – avec vingt-cinq ans d’écart. Mais moins que dans Sally, Kelvin ou surtout Arel, qui est mon alter-ego fantasmé.

À l’heure actuelle, Progressions ressemble plus à un résultat décent que tout ce que j’avais pu faire jusqu’alors, mais ça reste un texte un peu trop auto-référent à mon goût, et il y a aussi pas mal de parties où Rage n’est pas au centre de l’histoire, ce qui me gêne un peu – lors des « Interludes », c’est fait pour, mais le reste du temps, ça ne devrait pas être le cas.
Il va donc falloir réviser ça, et d’autres choses encore.

D’autre part, il y a Erdorin: j’ai fini le premier tome il y a un peu moins d’un an, ce serait pas mal que je commence à songer à la suite. J’ai déjà quelques idées d’où je veux aller, mais il va falloir que je pose cela sur le papier, ce qui va prendre du temps. Une partie de l’histoire va impliquer un nouveau personnage, l’agent européen (ex-highlander; c’est important) Michael Karlen. On va aussi voir ce que devient Inithil/Eylwen Techenko, icône de la pop-culture de la Fédération des hautes-terres!

Dans ces deux cas, je vais aussi chercher plus sérieusement à avoir des vrais retours éditoriaux, notamment en demandant à quelques-uns de mes amis/contacts auteurs s’ils auraient le temps de lire ces textes et de me faire un retour sur le fond plutôt que sur la forme. Je me rends compte que c’est un peu vain, surtout que je ne cherche pas vraiment à me faire publier, mais le fait d’avoir des textes qui flottent dans un flou éditorial me gêne pas mal.

Le troisième projet sur lequel je compte travailler, c’est le jeu de rôle Tigres Volants. Ça fait maintenant un an que j’ai décidé de réfléchir à une nouvelle édition – qui changerait d’ailleurs de nom pour devenir Erdorin, comme le reste de mes textes. Les bases sont déjà là – et bien là, mais l’idée ici serait de revoir le format du jeu, d’avoir des règles bien plus compactes et plus axées sur la narration.

J’aimerais aussi resserrer l’univers de jeu, de façon à pouvoir dire – au moins au début – « vous êtes des [type de personnage] dans [lieu donné] et vous faites [genre d’aventure] ». Pour commencer, le concept serait « vous êtes des marchands interlopes, un peu mercenaires et un peu pirates, dans la Frontière, qui essayent de survivre avec un vaisseau toupourri ». Quelqu’un avait dit « c’est du Star Wars avec que des Han Solo », j’ajouterais « c’est du Firefly avec des extra-terrestres ».

Bref, peu de chance que je m’ennuie en 2016. Enfin, si, c’est possible, mais il faudra que je le fasse exprès.

(Texte précédemment publié sur Wattpad. Photo de mpclemens via Flickr sous licence Creative Commons)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Imaginos dit :

    > Comme les rotules sont un des rares éléments de mon anatomie qui fonctionnent encore sans trop de problème, j’y tiens.

    Ayant le souvenir d’une certaine rando dans le Pilat que tu terminas sur les rotules, justement, je me demande en lisant cette phrase dans quel état est le reste désormais. 😛

    Plus sérieusement, brider le concept des persos à TV, d’un côté en tant que vieux routard je trouve ça dommage, mais d’un autre côté il faut bien reconnaître que TV3 partait un peu dans toutes les directions sans donner de vraie piste concrète au néophyte. Donc c’est peut-être un mal nécessaire si tu veux élargir ton audience (non, ce n’est pas une blague eyldarin).
    Je pense cependant qu’il faut présenter le concept que tu mettras en avant comme un *exemple* de ce qu’on peut faire avec TV, et que d’autre part il serait bon de suggérer quelques autres possibilités « majeures » esquissées chacune en un paragraphe (un peu comme ce qui était fait dans les premières pages des trois premières éditions de GURPS Space, mais peut-être en plus laconique, selon la place que tu pourras y consacrer).
    Et comme ça, tu pourras sortir une série de « splatbooks » qui ne manqueront pas de s’arracher comme des petits pains… 😛
    Imaginos Articles récents…2016, l’année de Tékumel ?My Profile

    • Alias dit :

      À la fin de la rando en question, j’avais beaucoup plus mal aux pieds qu’aux rotules (j’avais des chaussures de merde, aussi).

      Mais disons qu’entre mes problèmes d’allergie et une hernie discale lombaire qui revient de temps à autres, plus un autre petit souci de formule sanguine, mes rotules sont encore en assez bon état.

      Pour ce qui est de Tigres Volants / Erdorin (tu n’y couperas pas!), l’idée n’est pas tant de brider que de donner un cadre initial; les vieux briscards n’auront aucun problème à reprendre l’univers et y jouer autre chose, ailleurs.

  2. Imaginos dit :

    > Pour ce qui est de Tigres Volants / Erdorin (tu n’y couperas pas!)

    Je vais m’y faire… 😉
    Mais tu sais ce que c’est : comme disait Bilbo, « old hobbits die hard ».
    Et puis, c’est plus facile (et compréhensible) d’abréger Tigres Volants en TV qu’Erdorin en… en quoi, d’ailleurs ?

    Je pense que ce serait une bonne idée que tu mettes à Tig… à Erdorin (argh, je l’ai dit !) un sous-titre rappelant la filiation avec TV.
    Imaginos Articles récents…ÉtiqueMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :