Agalloch: Marrow of the Spirit

Sorti un peu furtivement à la fin 2010, Marrow of the Spirit est le nouvel album d’Agalloch, groupe américain dont la musique est aux croisements entre le black-metal, le post-rock et le rock gothique. Si certains critiques parlent de “folk métal”, j’ai personnellement un peu de mal à y trouver beaucoup plus que des accents folk; ce n’est pas Eiluvetie, par exemple.

J’avais déjà chroniqué il y a quelque temps Ashes Against the Grain, ce nouvel album est dans la même lignée, peut-être avec un son un peu plus chaotique et râpeux. Plus de vocaux, également, souvent growlés, ce qui contribue aussi au côté râpeux de l’ensemble. Et, surtout, des morceaux très longs: si l’intro “They Escaped the Weight of Darkness” ne fait que trois minutes et demi, les cinq autres morceaux oscillent entre neuf et dix-sept minutes.

Parti sur de telles bases, il ne faut pas s’attendre à avoir un album de métal conventionnel avec des chansons qui frappent fort, vite et juste: Marrow of the Spirit est un voyage à travers des paysages sonores sombres et hivernaux, parfois violemment éclairés par des instants de pure énergie. Le final de “Black Lake Nidtsang” par exemple, que l’on peut écouter sur Bandcamp.

Si on aime les musiques sombres et atmosphériques, Marrow of the Spirit est un excellent album, que je recommande chaudement. Il faut bien ça, vu les ambiances hivernales.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :