"Agence B", de Neil Jomunsi

“Agence B”, tome 1, de Neil Jomunsi

Jésus reviens! Et pas seulement lui: David Goldstein, son fidèle assistant et garde du corps, H.P. Lovecraft et son mini-Cthulhu, son nouvel assistant – un jeune homme qui répond désormais au prénom “Saul” – Li Mei, l’espionne chinoise transdimensionnelle, et bien d’autres sont à l’affiche de ce premier tome de Agence B, deuxième saison du Jésus contre Hitler de Neil Jomunsi.

Située une quinzaine d’années après la première série – soit dans les années 1980 – elle commence sur des personnages qui s’ennuient au sein d’une agence qui, à force d’efficacité, a fini par apporter sa propre obsolescence. Tous les monstres, tous les sorciers maléfiques et les créatures extra-dimensionnelles sont mortes ou capturées.

Jusqu’au jour où un ange gravement blessé vient s’effondrer sur le pas de porte de John J. Christ. Et ce messager n’apporte pas vraiment de bonnes nouvelles. Sauf si l’on excepte le fait que l’Agence B va enfin pouvoir se remettre au travail!

Dans l’ensemble, Agence B reprend dans la même veine que Jésus contre Hitler, avec ses situations décalées, ses personnages barrés et son histoire secrète/occulte, entre fantastique urbain et pulp. J’ai quand même l’impression qu’il manque quelque chose: le duo entre John et David fonctionne moins bien. David Goldstein n’est plus le “candide” qu’il était à ses débuts – du moins, il ne devrait plus l’être – et la profusion de personnages principaux rend les choses un peu confuses.

De même, avec son contexte transposé dans les années 1980, je me serais attendu à plus de références stylistiques à cette époque mythique des blockbusters décérébrés et des héros musculeux. Ici, on prend les mêmes et on recommence, mais pas grand-chose ne change vraiment. Les héros sont immortels?

Bon, ce sont des critiques secondaires, voire mineures: Agence B est un divertissement très sympathique, qui se lit vite et bien. Il est par contre difficile de l’appréhender sans avoir lu Jésus contre Hitler au préalable. Publié par Walrus Books, on peut le trouver dans la plupart des librairies numériques en ligne pour un prix très, très raisonnable (€2). Ce serait dommage de rater ça.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur ““Agence B”, tome 1, de Neil Jomunsi”

%d blogueurs aiment cette page :