Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
Agents of SHIELD, saison 6

Agents of SHIELD, saison 6

Nouvelle saison, nouvelles menaces, nouvelles aventures: Agents of SHIELD revient pour une sixième saison. Soyons honnête: j’aime bien série, mais il est temps que ça s’arrête. Ça tombe bien: celle-ci est l’avant-dernière.

Après les événements apocalyptiques de la saison précédente, celle-ci commence plutôt calmement. OK, le SHIELD n’a pas encore le cul sorti des ronces, mais c’est moins pire que “coincé dans un bunker contrôlé par des extra-terrestres sadiques sur une Terre ravagée”.

À vrai dire, c’est quelque part une saison sur le thème de la perte: certains des personnages principaux sont morts et c’est dur pour les survivants de s’y faire. Surtout quand l’un des morts en question réapparaît au volant d’un camion style Mad Max, fait exploser un musée et tue froidement un agent au passage.

Et ce sans parler de la deuxième équipe qui, avec le Zephyr transformé en vaisseau interstellaire, écume les planètes les plus mal famées de la galaxie à la recherche du deuxième disparu de l’histoire. Petite astuce de rôliste: ne jamais accepter les friandises offertes par des extra-terrestres.

Comme mentionné, dans cette sixième saison, on a pas mal l’impression que la série tire un peu à la ligne. Personnellement, je dirais que c’est le décrochage avec le Marvel Cinematic Universe qui se fait sentir le plus douloureusement. Toute l’histoire du “claquement de doigt” semble passée à l’as.

Oui, parce que même si Agents of SHIELD est une série du MCU, l’accroche continue ici à se faire de plus en plus ténue, ce qui est dommage parce que cette continuité, façon “envers du décor”, était l’un des attraits principaux de la série. Par contre, la série garde les clichés du genre, notamment au niveau des personnages qui meurent, mais pas vraiment en fait.

Si j’étais méchant, je dirais que je continue à la regarder un peu par inertie. Ce n’est pas tout à fait vrai. J’aime bien les personnages et leurs interactions, il y a pas mal de décalage – le personnage de Deke, notamment, avec sa start-up façon Apple sur la base de technologies piquées au SHIELD.

L’intrigue – enfin, les intrigues – sont aussi sympas, c’est juste qu’avec le passé/passif de Agents of SHIELD, on aurait pu s’attendre à mieux.

La bande-annonce de la saison 6:

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :