Almøst Human: Ø

Dans notre interminable série « il y a des groupes comme ça en Suisse et on ne m’avait rien dit », je découvre grâce à Neoprog le groupe lausannois Almøst Human, via leur EP Ø. OK, techniquement, c’est un zéro informatique et pas un O barré scandinave, mais on fait ce qu’on peut avec l’unicode qu’on a.

Almøst Human propose une musique qui oscille entre métal progressif, nu-metal et djent mélodique. Ça tabasse, ça hurle et c’est parcouru de sonorités électro, mais ça n’est jamais si bordélique que la ligne mélodique en devienne illisible, tout en donnant au groupe une sonorité particulière, dominée par son hurleur en chef, Benjamin Plüss.

Qui dit EP, dit durée relativement courte et Ø ne compte que cinq pistes – dont une fait moins d’une minute. Vingt-cinq minutes au total, c’est peu, surtout au regard de la qualité de l’ensemble: c’est carré, c’est maîtrisé et c’est globalement bien impressionnant.

Que ce soit « Living Wreck », qui ouvre le feu avec près de sept minutes et demie de brutalité franche, les faussement calmes « Øbey, Cønsume ør Disappear » et « Each øf Us » ou l’énorme « Nørmøsis », il y a de quoi sérieusement se ruiner les cervicales dans cet album. Même le bref « Mørning Star » et son ambiance cyberpunk apporte sa coloration à l’album.

Si on n’a pas peur des expériences brèves, extrêmes et néanmoins mélodiques (mais non, ce n’est pas sexuel), Almøst Human est un groupe à suivre et ce Ø mérite l’investissement dans une minerve de combat. Le plus gros défaut de cet EP est que ce n’est qu’un EP; on en redemande!

En bonus, la vidéo de « Nørmøsis » et, comme disait Francis Zégut, le port du casque est obligatoire!

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :