Amplifier: The Octopus

Cela fait un moment que The Octopus, troisième album du groupe anglais Amplifier, tourne dans mes playlists et que je me promettais de vous en parler. Ça fait également un moment que je me demandais ce que j’allais bien pouvoir en dire.

Parce que dans le genre « grand mélange suspect », impliquant du rock progressif, du rock alternatif et des bouts de métal progressif à la Tool, on ne peut pas dire que c’est un album qui facilite la critique. Le fait qu’en plus, ce soit un double album totalisant un chouïa plus de deux heures de musique n’aide pas non plus.

Je vais être franc: je ne sais toujours pas trop qu’en dire. C’est un album complexe, avec de multiples changements de style et d’ambiance, mais qui reste surprenamment homogène dans son ensemble. Avec mon habitude des musiques alambiquées, je ne pensais pas trouver un jour un album qui me mystifie à ce point.

The Octopus est écoutable et téléchargeable pour la fort modique somme de six livres sterling sur le site Bandcamp du groupe, alors allez vous faire une idée vous-même.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :