…And You Will Know Us by the Trail of Dead: The Century of Self

Et le grand prix du nom de groupe kilométrique revient à …And You Will Know Us by the Trail of Dead! Il paraît qu’on peut aussi dire juste « Trail of Dead » pour faire court. Je suis tombé sur ce groupe principalement parce qu’Oliver m’a chaudement recommandé leur dernier album, The Century of Self.

Le souci principal que j’ai avec cet album est que j’attendais autre chose: entre le nom du groupe et le fait que la recommandation était arrivée au milieu d’une discussion sur le dernier Mastodon, je pensais avoir affaire à du bon vieux post-rock des familles. Pas de bol: c’est plutôt du bon vieux rock des familles.

Pour être plus précis, il y a un peu de tout dans cet album: du post-rock (notamment dans le morceau Isis Unveiled), du rock qui bouge bien (ça me rappelle un peu le Sonic Temple de The Cult), de la pop anglaise (dans la voix, surtout) et quelques autres bidules du genre. Beaucoup d’énergie et pas mal de bonnes idées, donc.

Malgré tout, je n’arrive pas à aimer cet album. Il y a le « faux espoir », certes, mais aussi le fait que ce n’est pas un genre qui m’attire particulièrement. Ce n’est pas mauvais, c’est juste pas mon truc.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Oliver dit :

    Mea culpa, j’ai ressenti à l’écoute de Trail of dead un peu mes vieilles sensations prog de quand j’étais fan de Marillion. J’ai juste pensé pouvoir te sauver (momentanément) de tous ces groupes symphométal à minette 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :