Animals As Leaders

Il est rare que des recommandations musicales m’arrivent du forum rôliste Antonio Bay, mais, dans ce cas, ce premier album éponyme du groupe américain Animals As Leaders déniché par Sevoth est une trouvaille de premier choix.

Formée autour du prodigieux guitariste Tosin Abasi, cette formation produit un métal progressif instrumental très technique qui époustoufle par sa virtuosité. Ses deux collègues, Javier Reyes (guitare) et Navene Koperweis (batterie) sont loins d’être des manches, non plus.

Commencez donc – comme je l’ai fait – par mater la vidéo de « CAFO » sur leur site mySpace et vous allez comprendre ce que je veux dire. Allez-y, je vous attends; n’oubliez pas vos dents en revenant.

Animal As Leaders, c’est un métal extrême, comparable en cela à des groupes du genre Spiral Architect ou d’autres abominations du genre, mais en beaucoup plus abordable pour l’oreille humaine non entraînée. Ça part beaucoup moins dans tous les sens, c’est une folie contrôlée, avec méthode.

L’album contient son lot de grosses démonstrations de virtuosité, mais également des compositions d’excellentes tenues, qui s’approchent parfois du jazz-rock – OK, du jazz-rock avec des grosses guitares, mais quand même.

Je dois avouer que je ne suis pas fan de tout; les morceaux plus lents ont tendance à m’endormir et, après un moment, la démonstration atteint les limites de ce que le cerveau peut supporter en matière de déluge sonore; c’est la saturation. N’empêche que cet album m’a bien bluffé et je le recommande chaudement à tous ceux qui veulent écouter quelque chose d’un peu nouveau dans le métal progressif.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :