Ant-Man

Ant-Man

Profitant des fêtes, on s’est tapé, avec une partie du gang habituel, une séance de rattrapage vidéo avec Ant-Man, un des derniers avatars récents de l’univers cinématique Marvel. Je me méfiais un peu, pour cause de manque d’affinité flagrante avec l’autre super-héros insectoïde (oui, je sais que les araignées ne sont pas des insectes), mais celui-ci était plutôt rigolo.

Ant-Man, c’est d’abord l’histoire d’un cambrioleur doublé d’un lanceur d’alerte, Scott Lang, qui sort de prison et peine à trouver un boulot pour payer la pension alimentaire de sa fille. Il se voit proposer un nouveau cambriolage: il ouvre un vieux coffre et y pique ce qui lui semble être une combinaison de moto.

C’est en fait la tenue d’un ancien super-héros, Hank Pym, qui a monté toute l’affaire et qui veut faire de lui son successeur pour éviter que son invention ne tombe en de mauvaises mains. Parce que la tenue en question a le pouvoir de rétrécir, elle et son possesseur, jusqu’à la taille d’un insecte. D’où le nom.

Alors bon, dans Ant-Man, il y a la trame principale, qui est intéressante surtout en ce qu’elle s’intercale dans les autres films de l’univers cinématique. Le Faucon, des Avengers, y tient un second rôle et on a pas mal de références à Tony Stark, aux autres Avengers et au SHIELD. Pour ça, c’est un film d’action honnête, avec son lot de scènes spectaculaires.

Par contre, j’ai vraiment bien aimé l’adjonction d’un trio de bras cassés, les amis – souvent camarades de cellule – de Scott, qui vont lui prêter main (moyennement) forte pendant le coup final, avec plus ou moins de bonheur. Hank Pym les surnomme “les trois wombats”; c’est assez bien trouvé.

Bref, Ant-Man est un film qui, sans être inoubliable, est bien fait, amusant et spectaculaire. Du bon gros cinéma pop-corn, ni plus, ni moins. C’est déjà pas mal.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Tu as très bien résumé. C’est pas la bouse qu’on pouvait craindre. C’est pas un chef d’oeuvre mais ça sort quand même un peu du lot des productions Marvel (trop importantes ces temps ci).

    • Alias dit :

      “Trop importantes”, je ne sais pas. Marvela a certes un planning de sorties extrêmement ambitieux et, dans le tas, il y a quelques ratages, mais dans l’ensemble, je trouve que leur univers cinématique est plutôt bien maîtrisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :