Arena: The Unquiet Sky

Arena: The Unquiet Sky

Arena fait partie de ces groupes dont j’achète systématiquement les albums dans l’espoir que, cette fois-ci, je vais retomber sur une perle. Dans le cas de The Unquiet Sky, je suis une fois de plus un peu déçu: ce n’est pas du niveau de The Visitor, ni même de Songs from the Lion’s Cage.

Je sais, je suis chiant. Je dirais bien que c’est l’âge, mais je soupçonne que je suis né chiant.

Avec vingt ans de bouteille, ce n’est pourtant pas comme si le néo-prog d’Arena manquait de maturité – surtout avec des pointures comme Clive Nolan (Pendragon et plein d’autres projets), John Mitchell (It Bites, Kino, Frost*) ou Mick Pointer (Marillion).

En fait, c’est un peu le contraire: je trouve que le groupe a quelque peu perdu de sa niaque d’antan, du prog rageur des débuts, pour donner dans une musique plus ronde. Du coup, les douze pistes de cet album, qui totalise un peu plus de cinquante minutes, peinent à m’enthousiasmer

Certains habitués de ces lieux pourront ricaner à ce que je fasse le nostalgique qui regrette le groupe de sa jeunesse. Il y a un peu de cela, mais je serais sans doute moins ronchon si Arena avait fait évoluer sa musique. Sauf que, comme pour The Seventh Degree of Separation, Arena continue à faire du Arena, mais en moins bien.

Disons les choses autrement: si The Unquiet Sky ne portait pas le nom Arena, je le trouverais sans doute plutôt sympathique, un néo-prog bien troussé, avec de belles mélodies.

Des morceaux comme “The Bishop of Lufford”, “No Chance Encounter”, “What Happened Before” ou “Time Runs Out” conjurent les échos de l’Arena passé. On sent que Clive Nolan sait encore tenir ses claviers et John Mitchell, sa guitare.

Objectivement, c’est de la belle ouvrage; subjectivement, j’attendais quelque chose de plus péchu.

Ceux d’entre vous qui ont un passif un peu moins lourd avec ce groupe trouveront sans doute dans The Unquiet Sky une galette plaisante, réalisée avec soin. Pour ma part, je reste sur ma faim, même si tout n’est pas à jeter dans cet album.

Bonus: “The Demon Strikes”, premier morceau de l’album.

https://www.youtube.com/watch?v=NwAgkkOY1Ug

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :