Aspera/Above Symmetry: Ripples

Il y a des albums que j’achète parce que je connais le groupe, parce que j’en ai entendu parler; d’autres, plus rares, parce que j’aime bien la pochette. La vraie raison pour laquelle j’ai acheté le Ripples d’Aspera/Above Symmetry, c’est parce qu’il était publié par la maison de disque InsideOut, spécialiste du prog, que ce soit en rock ou en métal. C’est le genre de réflexe qui m’a valu certes quelques déceptions, mais également des découvertes enthousiasmantes.

Je ne vous cacherai pas qu’Above Symmetry se situe quelque part entre les deux: ce groupe norvégien donne dans un power-métal mélodique, avec des grosses influences prog. Dans le genre, c’est un groupe de métal honnête, mais pas exceptionnel non plus: à vrai dire, rien de ce que j’en ai entendu ne m’a réellement incité à dresser l’oreille.

Les références d’Above Symmetry sont à chercher du côté de Dream Theater, bien sûr, mais également du Shadow Gallery de la grande époque pour ses côtés mélodiques et quelques pointes d’harmonies vocales (sur “Do I Dare?”, par exemple). En ce sens, il est proche de groupes comme les Italiens de DGM. Le gros défaut de l’ensemble est que ses références restent beaucoup trop présentes pour son propre bien. Disons-le, tout cela manque un peu d’originalité et d’audace.

Il y a néanmoins une bonne raison d’espérer qu’Above Symmetry soit plus qu’un “Clone Theater” moyen, c’est l’âge des protagonistes: tous les membres du groupe ont entre 19 et 20 ans.

Je change de paragraphe pour vous laisser le temps d’absorber cette information.

Dix-neuf et vingt ans, donc – et pas en moyenne: ils sont tous nés dans le dernier trimestre de 1989. Je ne sais pas pour vous, mais l’expression “génie précoce” me vient assez facilement à l’esprit quand j’écoute la virtuosité et la maîtrise dont sont capables ces cinq furieux. Certes, ça ne suffit pas forcément pour faire un grand groupe, surtout quand on évolue dans un genre aussi exigeant que le métal progressif, mais il faut voir ce premier album comme rien d’autre qu’un premier ballon d’essai. On a connu pire (When Dream and Day Unite, pour donner un nom au hasard).

À mon avis, Above Symmetry est un groupe qu’il va falloir surveiller de près: donnons leur encore un ou deux albums et ils sont capables de nous faire un truc spectaculaire.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Aspera/Above Symmetry: Ripples”

%d blogueurs aiment cette page :