Avenged Sevenfold: Nightmare

Il suffit parfois d’un nom pour découvrir de très bons groupes. Dans le cas de ce Nightmare de Avenged Sevenfold, c’est le nom de Mike Portnoy, ancien batteur de Dream Theater (et membre de Transatlantic). Bon, parfois, ça ne fonctionne pas non plus à tous les coups et je ne compte plus les bouses et semi-bouses acquises à cause de la présence d’un musicien de tel ou tel de mes groupes favoris.

Avenged Sevenfold est un groupe de métal américain qui a derrière lui une carrière longue, quoiqu’en grande partie underground; ce n’est que récemment qu’il a percé – au point d’être considéré comme le deuxième meilleur groupe de métal US de la décennie. Nightmare est son plus récent album, sorti cette année, et il ne faut pas très longtemps à l’auditeur pour comprendre la raison de cet engouement.

Soyons tout de suite clair: dans la grande foule des genres métaleux, Avenged Sevenfold ne se situe pas vraiment du côté de la frange la plus complexe ni la plus recherchée. Ici, on ne fait pas dans le délicat et le ciselé: c’est de la grosse machine! Même si certains de ses morceaux lorgnent du côté du métal progressif – je pense notamment au “Save Me” et ses presque onze minutes tourmentées – on est plus proche d’un Metallica croisé Faith No More, le tout remis au goût du jour.

En d’autres termes, ça tabasse méchant! Notez qu’avec des titres comme “Danger Line”, “Buried Alive”, “Natural Born Killer” ou “God Hates Us” (sans parler d’une pochette très style genre d’il y a trente ans), on s’en doutait un peu. La musique est à l’avenant. Ça n’empêche pas des morceaux plus calmes, comme “So Far Away” ou le presque subtil “Fiction”, mais ils sont principalement là pour préparer le terrain pour un nouveau service de grosses guitares dans ta face.

Nightmare est un peu comme la lamelle de gingembre vinaigré entre deux sushis de métal progressif: une façon de remettre à zéro les compteurs auditifs, de repartir sur la base. Du bon gros métal bien carré qui dépote – et peut-être même un poil plus subtil qu’il n’en a l’air, allez savoir!

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Avenged Sevenfold: Nightmare”

%d blogueurs aiment cette page :