Caspian: Waking Season

Waking Season, l’album du groupe américain de post-rock Caspian, m’a été recommandé par une étrange chronique du site Clair & Obscur, qui disait en substance que le post-rock ne pouvait pas vraiment évoluer, vu qu’il était issu, tel une divinité grecque, pleinement formé du rock progressif.

Ça reste à voir, mais je dois avouer qu’il existe peu de groupes qui arrivent à renouveler le genre et que Caspian ne fait pas partie du nombre. ce qui ne veut pas dire que c’est mauvais, bien au contraire: leur post-rock quasi-instrumental (seul « Gone in Bloom and Bough » est chanté) est remarquablement bien foutu.

On y trouve une dizaine de pistes, s’échelonnant entre trois minutes et demie et dix minutes, s’inspirant tout aussi bien du post-métal d’Isis (« Procellous », « Fire Made Flesh ») que des mélodies évanescentes de Sigur Rós (« Gone in Bloom and Bough », « High Lonesome »), avec un passage vers le post-rock stellaire de God Is An Astronaut (« Halls of Summer ». « Hickory’54 »).

S’il ne brille donc pas par son originalité, Waking Season est extrêmement bien fait: les musiciens de Caspian maîtrisent leurs gammes à la perfection et parviennent à créer des ambiances de toute beauté, mises en valeur par une production sans faille.

En résumé, Waking Season est un album indispensable pour qui aime le post-rock, ce qui est en même temps sa force et sa faiblesse. Personnellement, je le recommande volontiers aux fans du genre, mais je ne sais pas s’il peut avoir un intérêt pour ceux qui ne l’aiment pas.

L’album est à l’écoute et au téléchargement sur Bandcamp.

En bonus, le trailer en vidéo:

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :