Circus Maximus: Isolate

Soit c’est moi qui devient pénible avec l’âge, soit cette année musicale est définitivement à mettre sous le signe de la médiocrité. De la demi-douzaine d’albums achetés ces deux dernières semaines, seul Isolate, de Circus Maximus, parvient un peu à sortir du lot. Et encore!

C’est encore un des meilleurs que j’ai écouté ces derniers temps, mais le style “métal progressif qui en fait des tonnes” me pousse à ne pas le considérer comme vraiment bon. Il y a deux-trois perles dans l’album, le reste est souvent truffé de bonnes idées, mais poussées si loin dans leurs retranchements qu’elles en deviennent mauvaises. On se retrouve avec des décrochements qui n’apportent rien, des changements de rythme mal-t’à-propos, des harmonies vocales qui ne le sont pas et d’autres bizarreries du même genre, qui font d’autant plus grincer des dents quand le reste est en général plutôt agréable.

Le prog, c’est comme l’alchimie: quand tu te chies dans le dosage, ça ne pardonne pas!

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :