"Crimes, Aliens & Châtiments", de Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale

“Crimes, Aliens & Châtiments”, de Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale

Trois auteurs, trois détectives, trois affaires nébuleuses qui mélangent Crimes, Aliens & Châtiments – et ce sont Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale qui s’y collent! Classique? Pas vraiment, parce qu’Ils sont arrivés!

Qui? Eh bien les Aliens, bien sûr! Plein d’extra-terrestres qui ont découvert notre planète et, pour nombre d’entre eux, s’y sont installés, au grand dam des Terriens. Ce débarquement a eu un effet fâcheux et inattendu: un peu tous les auteurs de SF se sont retrouvés au chômage, instantanément ringardisés par l’actualité. Dont les trois sus-mentionnés, reconvertis en détectives privés.

Quand on y pense, c’est un peu le genre d’accroche à laquelle ont aurait aimé avoir pensé, quand on est un minimum auteur en SF. Et j’avoue que quand je l’ai découverte, cette accroche m’a franchement fait rigoler. Je vais cependant être franc: c’est un peu la partie la plus drôle de ce petit bouquin.

On va donc suivre trois auteurs dans leur rôle de (dé)composition de détective pour extra-terrestres, à devoir gérer des histoires absurdes et les galères du quotidien quand on n’a plus un kopeck. L’un va rechercher le compagnon enlevé d’une créature semblable à un totoro, l’autre l’amant d’une riche héritière terrienne et le troisième un bidule imprononçable qui menace de détruire la galaxie.

Fondamentalement, Crimes, Aliens & Châtiments est une grosse pochade, un délire que j’imagine bien prendre sa source dans moult boissons alcoolisées (ou psychotropes moins avouables) au bout d’une table de restaurant à la fin d’une convention de SF.

Le défaut, c’est que c’est beaucoup moins drôle quand on est à jeun. C’est peut-être moi qui ai eu du mal avec le côté lourdingue du pastiche de roman noir, mais ça ne m’a pas croché.

Oh, il y a bien quelques passages marrants, entre autodérision et situations absurdes, et des idées sympathiques, mais j’ai trouvé que les histoires forçaient trop le trait pour être plaisantes. Il manque aussi un poil de cohérence dans l’univers décrit par les trois compères, qui parfois se marchent dessus, mais c’est très secondaire.

Je ne regrette pas la lecture, mais c’est surtout parce que j’ai récupéré Crimes, Aliens & Châtiments en bonus à l’achat d’autres livres, à Trolls & Légendes. Si j’avais dû le payer plein pot, j’aurais peut-être été moins enthousiaste – encore qu’il est publié dans la collection de poche Hélios et donc à un tarif raisonnable.

Ce n’est pas vraiment le bouquin que je recommanderais, encore que comme lecture de vacances, c’est vite lu et pas désagréable.

D’autres avis, plus positifs. chez L’Ours Inculte, Le Bélial, Xian Moriarty, 233°C, parmi d’autres.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur ““Crimes, Aliens & Châtiments”, de Pierre Bordage, Laurent Genefort et Laurent Whale”

%d blogueurs aiment cette page :