D’autres mots pour le dire (et le montrer)

Il y a très longtemps (trèèèèèèèèès longtemps), j’avais écrit un bref billet sur la notion de grawlix, la manière d’écrire des gros mots avec des caractères aléatoires. Récemment, je suis tombé sur Quimps, Plewds, And Grawlixes: The Secret Language Of Comic Strips, un article sur le même thème de John Brownlee sur le site Fast Company.

L’auteur y mentionne un ouvrage signé Mort Walker, un des plus grands auteurs de comic strips (Beetle Bailey, entre autres): The Lexicon of Comicana. Mort Walker y décrit et, surtout, y nomme certains des effets visuels utilisés en bande dessinée.

Je suis à la fois impressionné et amusé que quelqu’un ait pris le temps de déconstruire tous ces effets qui, quand on y pense, forment un des codes graphiques fondamentaux et pourtant presqu’invisible de la bande dessinée – et de leur donner un nom.

À mon avis – et je vais commander de ce pas l’ouvrage pour m’en assurer – c’est un livre à mettre aux côtés de ceux de Scott McCloud pour ce qui est de la compréhension des bandes dessinées.

(Image domaine public par Myresa Hurst, via Wikimedia Commons)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “D’autres mots pour le dire (et le montrer)”

%d blogueurs aiment cette page :