Dawn à Carouge

Celui-la, je ne m’y attendais pas. Pas que j’ignorais la résurgence de Dawn, groupe de rock progressif suisse romand dont j’avais beaucoup apprécié le premier album, Loneliness. Mais leur concert au Chat Noir de Carouge a été annoncé genre la veille.

Qu’importe! Du prog, surtout autochtone, à Genève? J’en suis! Et donc me voici dans une des salles mythiques de Carouge, certes surtout pour ses concerts de jazz, mais qui n’hésite pas à programmer du rock, et même du prog. C’est dire.

Bon, Dawn joue ici en première partie de première partie, si je puis dire. Il partage la scène avec deux autres groupes locaux, que j’avoue ne pas avoir écouté pour cause d’heure de coucher les vieux (le fait que le concert ait lieu la veille de Polymanga et après une longue journée de bureau n’aide pas).

Donc concert court: trois morceaux – mais comme c’est du prog, ça fait bien ses trente minutes bien tassées. Le groupe attaque par un “Raining on the Moon” datant du premier album, avant d’enchaîner sur deux nouvelles compos, “Cold” et “8945” – cette dernière parlant de Nagasaki, comme les plus futés d’entre vous l’auront deviné.

Dawn en album, c’est bon; sur la foi de cet échantillon, Dawn en concert, c’est excellent. Sans aller jusqu’à dire qu’il transcende sa musique, le groupe insuffle à son prog d’inspiration Genesis ou Marillion précoce une puissance émotionnelle remarquable.

Les amateurs noteront la présence, sur scène, de deux musiciens aux claviers – ils ne sont pas de trop – et d’un authentique Mellotron. Qui, fidèle à la tradition propre à ce mythique instrument, a claqué avant la fin du concert.

Le seul défaut de ce concert est d’avoir été bien trop court. Mais, d’une part, il m’a permis d’acheter le nouvel album, Darker et, d’autre part on se reverra.

Mes photos sont en ligne sur Flickr, sous licence Creative Commons, comme toujours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Dawn à Carouge”

%d blogueurs aiment cette page :