Deep in Thought: Verses

Recommandé par des chroniques de Progarchives, cet album Verses du projet Deep in Thought est une très belle découverte dans le domaine post-rock/post-métal instrumental, tendance atmosphérique, ce à un prix défiant toute concurrence.

Deep in Thought, c’est le projet de Lucas Keller, un multi-instrumentiste allemand qui signe là son deuxième album – tous deux sont disponibles sous licence Creative Commons – dans un style qui, s’il n’est pas follement original, fait montre d’une très belle maîtrise de composition.

Verses compte six morceaux aux titres abscons (de « 9:8 » à « 150:6 »), dont le plus court fait cinq minutes et demie, pour un total de quarante-deux minutes; c’est un peu bref, mais croyez-moi sur parole: on n’a pas le temps de s’ennuyer.

L’ensemble est une sorte de synthèse – très réussie – de groupes comme Monkey3, God Is An Astronaut, Maserati ou Isis. On y retrouve des instrumentations bien percutantes et détachées aussi bien que de grandes plages de guitares, distorsion réglée sur 11, le tout avec un flair pour une ambiance atmosphérique.

Je pourrais dégoiser plus longtemps, mais le plus simple, c’est que vous alliez directement sur Bandcamp ou Jamendo pour écouter et/ou télécharger Verses: quand on aime le post-rock instrumental, c’est un album qui en vaut non seulement la bande passante, mais une petite obole supplémentaire.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Alias dit :

    Pour ceux qui lisent encore, le premier, Dreamscapes, est très bien aussi.

    Peut-être plus électronique et moins abouti que Verses, mais très bien quand même.

    Et pour le même prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :