Defying: Nexus Artificial

Defying: Nexus Artificial

Quand Fred Bezies propose un groupe de métal progressif, je tends l’oreille. Quand il s’agit d’un groupe polonais, comme dans le cas de Defying et de son album Nexus Artificial, ça m’intéresse d’autant plus. Depuis Indukti et Riverside, la Pologne est moi, on est très copains. Surtout moi; je suppose qu’elle s’en fout un peu.

Cela dit, le métal progressif de Defying, c’est un peu la tendance brutale, façon death progressif: voix growl, guitares agressives, mais quand même une sérieuse tendance à la mélodie et de faux airs à la Riverside par moments – mais c’est sans doute pour mieux tromper son monde.

Nexus Artificial compte dix pistes – enfin, disons plutôt sept vraies pistes de plus de quatre minutes et trois interludes. Cela dit, la plus longue, “Newborn Sun”, atteint presque les dix minutes. Il faut dire que Defying joue plus dans le registre de l’ambiance que dans le lâchage de chevaux par troupeaux entiers.

Pas mal d’influences Riverside, notamment dans “Portraits”, mais également, parfois, des accents à la Indukti, notamment dans les mélodies moyen-orientales de “Prayers”. On est quelque part entre les deux, entre le rock progressif moderne et aux belles mélodies du premier et le métal sombre et torturé du second.

Mais n’allez surtout pas croire que Defying est un clone chimérique de ces deux groupes: il a son identité propre et, si elle n’est pas follement originale, il s’en dégage une atmosphère particulière et très réussie, faite d’occultisme urbain et de futur proche dystopique. Un peu comme maintenant, quoi…

Nexus Artificial est un album d’une grande cohérence et j’aurais du mal à dégager des titres moins intéressants que d’autres. On a là un métal progressif qui tisse de très belles et très sombres ambiances. Et, pour tout arranger, il est disponible sous licence Creative Commons (BY-NC-SA).

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Defying: Nexus Artificial”

%d blogueurs aiment cette page :