“Demain”: écrire un programme politique

Comme beaucoup de gens de ma génération (c’est-à-dire dans une tranche d’âge de ±15 ans par rapport à moi) avec qui je discute, j’ai l’impression de plus en plus forte que les partis politiques ne s’adressent pas à moi. Ce qui explique peut-être pourquoi j’ai bêtement oublié de voter aux dernières élections cantonales…

Je vote plutôt à gauche (voire très à gauche), mais je n’accroche pas à la rhétorique révolutionnaire de certains partis d’extrême-gauche; de façon générale, je n’aime pas les populistes à grande gueule. Je n’ai pas non plus beaucoup d’intérêt pour le Parti pirate, chouchou des technogeeks. D’un autre côté, la montée de l’extrême-droite me fait sérieusement peur.

Donc, la question que je me pose, c’est “pour quel parti – ou plutôt, pour quel programme – je voudrais voter?” Pour tenter d’y répondre, j’ai décidé de me lancer dans un petit exercice d’écriture et de créer un parti (fictif) et son programme; ce serait mon “parti idéal”, pour lequel je serais prêt à voter sans réserve. Comme j’habite en Suisse (enfin. à Genève, mais on ne va pas chipoter), ce sera un parti suisse.

Ce parti, je l’ai appelé “Demain“, d’une part parce que c’est de la musique d’avenir (voire de la science-fiction), mais d’autre part en clin d’œil à “demain on rase gratis“. Évidemment, écrire un programme politique qui ressemble à quelque chose, ça prend du temps et je doute avoir quelque chose de finalisé avant un moment (je devrais peut-être le rebaptiser “Tigres Volants lite”). On peut dire que Demain n’est pas encore tout à fait là.

Si l’exercice vous titille ou vous amuse, je vous encourage à faire de même. Ça pourrait être une sorte de défi hivernal pour blogueurs – mon premier – intéressés par la chose politique et l’écriture. Et je pense qu’il serait intéressant de comparer nos notes dans quelques mois.

(Photo: Pascal Vuylsteker via Flickr sous licence Creative Commons, partage dans les mêmes conditions (CC-SA).)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Roboduck dit :

    L’idée est intéressante. Je ne sais pas si j’irais jusqu’à tenter l’exercice aussi. Ce qui est sûr est que je serais plus radical que toi 😉
    Roboduck Articles récents…MascaradeMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :