Der Untergang

Der Untergang

Ou, “In Bunker with Adolf”. Maintenant, je préfère en rire, mais autant dire qu’à la sortie du ciné, je n’étais pas vraiment flambard!

C’est un film brutal, oppressant, obsédant. On a vraiment l’impression d’avoir passé deux heures et plus avec les dirigeants du Troisième Reich, le dernier carré des fanatiques — et les autres. De ce point de vue, c’est un bon film; un très bon film, même. Mais ce n’est pas un film pour tous publics, ni pour toutes les occasions; il ne faut pas y aller avec l’espoir de se vider le cerveau.

Évidemment, on pourrait longuement parler de la controverse qu’il y a à montrer un Hitler à visage humain — ou montrer un peuple allemand uniquement victime d’un quarteron de psychopathes méprisants, mais il ne faut pas se tromper: Der Untergang est un film, pas un documentaire. Si la toile de fond est historique, une bonne partie de l’histoire est, sinon une fiction, du moins un point de vue (donc forcément subjectif).

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :