Dernières nouvelles d’Erdorin

… ou “même pas mort!”

Erdorin (attention! site mis à jour tous les 36 des mois commençant par un Z) est un projet de bande dessinée, plus ou moins maudit, qui trotte dans la tête d’Axelle, Jess et moi; évidemment, dans un tel environnement fait de sable, d’araignées, de vide intersidéral et de blagues fumeuses, on ne peut pas dire qu’il se développe de façon harmonieuse –et ce d’autant plus qu’il a tendance à vivre dans les trois caboches à la fois et suivre des chemins, disons, divergeants.

J’en parle ici parce qu’il se trouve qu’Axelle relance le truc dans son blog et que c’est le moment ou jamais de voir si DotClear gère les trackbacks sans changer de réalité. (Note: entretemps, le blog en question a disparu; sic transit etc.)

C’est vrai que le projet n’avait jamais réellement quitté mon esprit, surtout ces temps-ci: la campagne Tigres Volants sur laquelle je m’échine depuis quelques mois est en partie basée sur les réflexions engendrées par ce projet et portant, entre autres, sur le passé de l’univers, avant l’Exil (le départ des Eyldar et des Atlani loin de la Terre pour cause de glaciations).

Le projet de bédé impliquait de suivre un personnage sur les deux périodes: le crypto-medfan (avec des flingues et des dirigeables) de la période pré-Exil et l’univers de Tigres Volants “classique” (en l’an 2300, soit 15 000 ans après). Il comportait des histoires d’amours impossibles, de dieux implacables, des malédictions, des destins tragiques, des conspirations globales et pas mal d’actes que la Morale réprouve.

En y repensant, il y a pas mal de choses à faire. La trame générale me paraît toujours à peu près intéressante et il y a du potentiel pour faire du grand, de l’épique et des jeux de mots foireux. Il y a également plein d’idées qui, après quelques années de réflexion, sentent le moisi et des situations qui méritent, au mieux un éclaircissement, au pire qu’on les vire du loft et qu’on leur colle une balle dans la tête devant le front des troupes, pour l’exemple.

Évidemment, le truc vexant est que ces idées arrivent à un moment où je me retrouve surbooké au taf, avec plein de réunions en vue ces prochains jours, dans ma vraie vie de mon moi intime que j’ai, sans même parler de cette campagne à la mord-moi l’artefact archéologique majeur!

Bref, on va en reparler, certes, mais ne retenez pas trop votre respiration: faut encore que ça mûrisse et ce n’est peut-être pas la saison…

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :