Despicable Me 2

Après pas mal de déceptions cinématographiques, ça fait plaisir de voir enfin un film qui tient plus que ce qu’il promet. De plus, ce film est une suite, puisqu’il s’agit de Despicable Me 2, ce qui en fait un oiseau encore plus rare.

On retrouve donc Gru et ses trois filles adoptives; au départ, il y a un doute: le méchant n’est plus très méchant et essaye de s’adapter à la vie de père célibataire de banlieue. Les choses changent avec l’arrivée de l’agent Lucy Wilde, qui capture Gru à l’aide de gadgets improbables et l’emmène vers un sous-marin géant dans une séance digne des James Bond des années 1960.

À partir de là, le film oscille entre parodie bondienne, comédie romantique (entre Gru et l’agent Wilde, bien sûr, mais l’aînée de la famille commence aussi à avoir les hormones qui la travaillent) et pétage de plomb sur le thème de super-méchant, entre les délires des minions et un antagoniste particulièrement savoureux. Il y a également quelques séquences qui empruntent au film de zombie, voire au jeu de tir à la première personne.

Le film n’a à peu près aucun temps mort et on rit beaucoup; ce n’est certes pas la scénario du siècle, mais là encore, ce n’est pas exactement comme cela qu’il était vendu. Si on devait lui faire un reproche, c’est qu’il lui manque peut-être une touche de mordant satirique (à part peut-être le clip J-Pop du mariage).

À noter que, si le gang habituel et moi avons vu la séance en 3D, je dois avouer que je ne l’ai pas regretté: les séquences qui utilisent cette technologie sont plutôt bien réussies, même si pas mal tiennent juste de la pure esbrouffe.

Bref, Despicable Me 2 est un très chouette film que je vous recommande avec enthousiasme.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. fxguillois dit :

    de mémoire la 3d du premier était réussie également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :