Destination Tokyo 2015

Ce week-end, c’était la troisième édition de Destination Tokyo – De-To pour les intimes – une convention japonaise perdue au fin fond du Valais. Enfin, à Sion, qui est juste la capitale cantonale, mais bon: en vrai Bas-Valaisan, je considère tout ce qui est au-delà de la Morge de Conthey, c’est le fin fond du Valais.

Ceux qui me lisent depuis un moment savent que la pop-culture japonaise – mangas, animés, cosplay, kawaii, J-Pop et autres – et moi, ça n’est plus la grande histoire amour que ce fut un temps. Bon, à vrai dire, à part les animés et quelques mangas, ça ne l’a jamais réellement été, mais bon.

Du coup, quand je débarque dans ce genre de conventions, j’ai intérêt à apporter mes propres amusements, sinon je m’emmerde ferme. Notamment la photo: j’en profite pour sortir mes zooms de concours et shooter un peu tout ce qui bouge – et même quelques trucs qui ne bougent pas.

Cette année, j’avoue quelques frustrations: d’abord, pour des questions de logistiques – lisez: on n’avait plus de bières pour l’apéro du soir – j’ai raté une bonne partie des festivités du samedi, à commencer par le concours de cosplay individuel. J’ai aussi été quelque peu agacé par le fait qu’une des conférences qui m’intéressaient, celle sur la Suisse et le Japon, avait lieu en même temps que ce cosplay.

Je me suis rattrapé sur la deuxième conférence du jour, celle du directeur de la Maison d’ailleurs, Marc Attalah, sur les mangas post-apocalyptiques, qui n’a malheureusement pas attiré les foules, mais qui était intéressante. Très enrichissante également celle, le lendemain, de Rinaldo Wirtz, artiste suisse (enfin, brasilo-panaméo-suisse), parti au Japon travailler dans les jeux vidéos et qui se lance dans la création de son propre jeu, Spirit.

Ce que j’ai vu du cosplay individuel, ainsi que le cosplay de groupe du dimanche, m’impressionne toujours autant. Même si la De-To est une « petite » convention régionale, il y a quand même des artistes pour se démène pour avoir des costumes originaux et de très haute qualité. En plus, ma dame a cartonné au cosplay groupe, ce qui est toujours très cool; je suis fier d’elle, vous pouvez pas savoir comment!

J’ai pu aussi discuter avec pas mal de monde, notamment certains de mes joueurs de DivinaSion, qui multiclassaient sur place en bons geeks locaux. J’ai même évité de trop boire, d’abord parce que le samedi soir a été consacré à des agapes anniversariales un peu brutales pour les organismes et ensuite parce que la convention ne proposait que de la blonde lambda.

La buvette était d’ailleurs un peu le point noir de la convention: les plats que j’ai goûtés étaient assez quelconques – genre un curry de poulet truffé d’os et de cartilage – et plutôt chers pour ce que c’était. Il y a eu quelques problèmes d’approvisionnement qui ont fait qu’on n’a pas pu trouver quelque chose sans épices pour les sensibles et, le dimanche, il n’y avait pas d’option petit-déjeuner.

Mais c’est un défaut assez mineur; la convention était dans l’ensemble très réussie et a semble-t-il attiré beaucoup de monde. Nous reviendrons – et pas seulement par atavisme valaisan.

Par contre, pour les photos, il va falloir attendre encore un moment: j’ai près de 1700 clichés à trier…

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. un curry de poulet à destination tokyo??? quelle drôle d’idée :p
    Bon, pour ma part j’ai vu que Paris faisait un Comicon….que j’ai raté. C’est moins dans le fin fond du valais et peut être plus trop ma tasse de thé maintenant que je suis plus éloigné de la Japan Culture.

    • Alias dit :

      La ComicCon, au départ, c’était le pendant non-japonais de la Japan Expo, mais les deux événements se sont séparés. Ce qui est dommage, parce que ma dame et moi, on allait volontiers à la Japan Expo/ComicCon, chacun pour sa partie. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :