Deventter: Lead… On

Un nouveau jour, un nouveau groupe de métal progressif venu du bout du monde: le Brésil a beau ne pas être un pays réputé pour ce genre de musique (et le premier qui me parle d’Angra, je le traite de vieux con), c’est la patrie de Deventter, dont je suis en train d’écouter le deuxième album, Lead… On.

En fait de métal progressif, Deventter est à mi-chemin entre le rock prog énervé et le métal prog pur et dur, avec des sonorités bien rugueuses au service de compositions complexes. En attaque, “O.M.T.”, “6000” et “Bunkers & Bankers”, trois brûlots entre six et huit minutes chacun, posent d’emblée le ton: on n’est pas là pour plaisanter et l’aspect progressif n’est en aucun cas une excuse pour donner dans la concession mielleuse. Par certains côtés, ça rappelle un peu Pain of Salvation.

Après un tel déploiement de puissance, il est assez étonnant de voir arriver des bluettes marillionesques telles que “Reflected” ou “All Rights Removed”. On a presque l’impression d’écouter un split-album avec RPWL, ça surprend. Pas que le groupe se montre particulièrement manchot dans l’exercice, au contraire, mais le contraste est plutôt brutal.

L’interlude est bref et le train repart sur ses rails avec “Transcendence, Inc.” et, surtout, “This Grace” et son intro anonyme — plus de dix minutes en tout. Pas toujours très heureux (je pense aux “Hou! Hou!” en milieu de morceau), mais souvent brillant (l’accordéon final), “This Grace” est néanmoins un morceau des plus impressionnants dans son genre.

“Losing Track of Time” et “Down the Apex” rejouent l’alternance: l’un puissant, l’autre plus calme, puis l’album se conclut par un “Lead… Off” un peu entre deux, mais pas inintéressant, car c’est dans cet exercice que je trouve en fait ce groupe le plus convaincant; dommage qu’il faille attendre le dernier morceau pour ça…

J’ai en fait un peu l’impression, Lead… On, que le groupe cherche encore sa voie: tantôt énervé, tantôt calme, on ne peut pas dire que Deventter sait ce qu’il se veut. C’est dommage, car je sens derrière l’apparent désordre que c’est un groupe des plus talentueux et qui, avec un peu de recherche, pourrait arriver à nous pondre des trucs réellement impressionnants et originaux. “Bon album, peut mieux faire.”

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :