Eden of the East

Il est rare qu’un animé commence avec un jeune homme tout nu devant une jeune fille. Euh… Je veux dire qu’il est rare qu’un animé respectable

Bon, oubliez ce que je viens de dire! Eden of the East, animé en onze épisodes, commence effectivement par un jeune homme habillé d’un seul téléphone portable et d’un revolver qui apparaît devant une jeune fille (habillée, elle), le tout devant la Maison-Blanche à Washington. D’une part, ce n’est pas du hentai et, d’autre part, ce n’est pas la chose la plus bizarre qui se déroule dans cette courte et très étonnante série.

Étonnante, car elle ne suit clairement pas le format des séries traditionnelles: la trame tourne autour d’un « jeu » organisé par un mystérieux commanditaire, qui a offert à onze personnes (la Seleçao) un « Noblesse Phone », un téléphone portable relié à une mystérieuse Juiz qui réalise, pour un prix, tous leurs souhaits. Chaque téléphone est crédité de dix milliards de yens et le but du jeu est de sauver le Japon.

Ajoutez par-dessus une étrange menace terroriste, suite à une attaque de missile qui n’a fait que des dégâts matériels, une tueuse en série qui castre ses victimes, un centre commercial vide et la disparition de vingt mille NEETs – ces jeunes introvertis qui refusent le modèle social japonais traditionnel – vous aurez une idée du degré de bizarrerie que l’on peut atteindre, le tout dans une trame qui rappelle un peu ce que faisait Satoshi Kon.

Et ce Japon, c’est celui de notre univers – pas un monde parallèle avec des dragons, des esprits ou des invasions extra-terrestres, mais le vrai monde, avec ses politiciens corrompus, sa population vieillissante, ses NEET et les tentations fascisantes de certaines élites.

Malgré quelques rares digressions fantasmagoriques, qui laissent parfois croire que l’histoire se déroule dans un univers virtuel, Eden of the East est ancré dans le réel et la seule concession à la fiction, ce sont ces « Noblesse Phone » et Juiz, la « concierge » toute-puissante – pour un prix.

Ne ratez pas le générique de fin, qui est techniquement très réussi. L’animation est également de très haute qualité – à vrai dire, il y n’y a guère que le son, un peu poucrave sur notre DVD, qui laisse à désirer. À noter que deux films (que je n’ai pas vu) font suite à la série.

Sans être la série du siècle, Eden of the East est atypique et très attachante. Les amateurs de conspirations avec une touche de fantastique y trouveront des inspirations. Et puis franchement, un animé non-hentai avec une scène montrant 20 000 geeks à poil, c’est quand même quelque chose!

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

10 réponses

  1. edomaur dit :

    Puisque tu parle d’une de mes séries préférées de ces trois~quatre dernières années du moment, puis-je me permettre de citer les autres animés que je trouve vraiment bien ?

    Aller, je puis-je : Il vous faut aussi regarder…
    Denno Coil, Time of Eve (Eve no Jikan), Ghost Hound et Un-Go. Les deux premiers sont pour moi de superbes délires poétiques cyberpunk (Denno Coil étant même une des trois principales inspirations de Passages, le prochain jdr de 2d Sans Faces) et les deux derniers, des ovnis fantastiques dotés d’ambiances propres assez particulières. Voilà, j’ai puis-je.

    • Alias dit :

      J’ai censuré les trente-sept autres commentaires qui osaient des suggestions, mais pour le tien, je ferai une exception.

      Je regarderai si ça sort en DVD; il me semble que Ghost Hound est prévu, pas vu pour les autres.

      • edomaur dit :

        Ghost Hound je l’ai vu à la Fnac. Le reste, on devrait les voir arriver aussi, mais je n’ai pas de certitude.

        • Alias dit :

          On verra ça. On ne manque pas d’animés à voir ces temps, entre Trigun Badlands Run (vu hier, j’en parlerai prochainement), First Guard (le film russe animé par des Japonais) ou la suite de Code Geass, qui n’est finalement pas si mal pour du Clamp.

  2. François dit :

    C’est très tentant!

    • Alias dit :

      (Insérez ici allusion scabreuse sur les 20 000 geeks à poil.)

      • Collectionneur dit :

        Je l’ai vu en streaming il y a quelques années. C’est plaisant. L’argent peut t’il tout acheté ? Ici, oui… mais il y a une facilité de scénario qui passe mal pour moi ou l’un des protagonistes fait trucider un concurrent par un policier passant en voiture quelques secondes après avoir passé un coup de film. Trouvé un flic ripoux faisant office de tueur a gages qui se trouve au bon endroit au bon moment, même pour un super ordinateur, c’est pas jouer d’avance.
        Et bon réveillon 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :