Eluveitie: Origins

Un de ces derniers matins, je me suis demandé pourquoi j’avais soudainement envie d’aller casser la tête à toute une légion romaine. C’est alors que j’ai remarqué que j’étais en train d’écouter Origins, le dernier album d’Eluveitie. Comme quoi on peut être suisse et avoir soudainement des envies de violence. À moins que ce ne soit mon côté français…

Pour ceux qui prendraient la scène métal en cours de route, Eluveitie est un groupe de folk-métal suisse – comme son nom l’indique presque – qui s’est taillé une place confortable sur la scène mondiale ces quinze dernières années avec son mélange détonnant sonorités celtiques et métal et le désormais classique contrepoint entre voix death masculines et voix claires féminines.

Origins reprend la formule habituelle du groupe; c’est donc un peu sans surprise, mais les divinités se logeant souvent dans les détails, ce sont ces derniers qui font la différence. En effet, si ce n’est pas exactement un album original pour Eluveitie, le groupe a clairement raffiné ladite formule pour arrivé à un niveau de perfection encore inédit.

En balançant seize pistes, pour un total de presque une heure, Eluveitie ne se fout pas trop de notre gueule, au niveau quantité. Certes, certains morceaux ne sont guère plus que des narrations de quelques secondes, mais elle s’insèrent sans peine dans la narration de l’album. À noter qu’il existe quatre pistes supplémentaires, dans des versions bonus, qui reprennent le morceau “Call of the Mountains” dans les quatre langues nationales suisses. Oui, même le romanche.

Personnellement, j’ai une nette préférence pour les morceaux qui offrent la plus grande fusion entre les deux styles musicaux du groupe, le death-metal et le folk celtique. C’est notamment le cas de “The Nameless”, “From Darkness”, “Vianna” ou “King”.

Ce n’est pas que les morceaux plus typés soient mauvais, mais pour moi, l’intérêt d’Eluveitie réside surtout dans cet aspect de fusion musicale. Après, il y a le déjà mentionné “Call of the Mountains”, single de l’album avec clip à l’avenant, avec un côté très “eurovision” (déjà, pas de vocaux death), qui risque de faire grincer les dents des puristes, mais qui reste quand même très sympa.

Bon, il faut dire ce qui est, Eluveitie est arrivé à un niveau où ils peuvent difficilement faire de la merde sans un effort conscient. À ce titre, Origins est sans doute un des meilleurs albums du groupe.

Et allez, pour fêter ça, entre deux lampées d’hydromel, double vidéo avec “King” et “Call of the Mountains”:

https://www.youtube.com/watch?v=-w2m-TeLi6I

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “Eluveitie: Origins”

%d blogueurs aiment cette page :