Esprit de Campagne (en flacon)

Le hasard a voulu qu’en même temps que je me décide à reprendre sérieusement l’écriture de la Campagne Lupanar, y compris un sérieux remaniement de sa structure, pour qu’apparaisse sur Antonio Bay, le forum rôliste des auteurs pédants, un sujet de discussion sur la transposition à l’écrit de “l’esprit d’une campagne”.

Ça a l’air abscons, comme ça, mais admettons que vous meniez une campagne, quel que soit le jeu ou le genre, et que par la suite, vous rassembliez vos notes pour poser quelque chose “au propre”, un texte prévu pour être lu par un tiers qui, à son tour décide d’y faire jouer. Comment s’assurer que ce qui ont été les moments forts de votre campagne, les scènes clés et la trame générale, transparaissent dans votre retranscription?

La réponse simple est “on ne peut pas”.

Enfin, c’est un peu plus compliqué que cela, mais l’idée de base est qu’à joueurs différents (y compris le MJ), campagne différente, ce qui est un peu le B.A.BA du jeu de rôle, si on y pense. Ce qui bien évidemment pose le problème principal: comment avoir au final quelque chose qui tienne ensemble et pas une sorte de blob composé d’aventures plus ou moins amalgamées à la diable?

L’avis général de la discussion, auquel je me rallie volontiers, c’est que la seule façon d’avoir une chance de s’en tirer, c’est d’avoir un chapitre explicatif. En d’autres termes, de poser clairement quels sont les enjeux de cette campagne, d’où elle part, où elle va et habillée comment – dans le cas de la campagne lupanar, “déshabillée comment” serait plus juste. Des “conseils au meneur”, en quelque sorte.

Je pense également avoir, au début de chaque chapitre, un bref résumé de ce qui s’y passe et des éléments clés dudit chapitre, histoire là encore de guider le déhemme. Les joueurs étant ce qu’ils sont, il y a pas mal de chances qu’ils fassent (volontairement ou non) de gros trous dans la trame, autant que le déhemme soit prévenu de ce qui est souhaitable ou non.

On me dira que certaines campagnes sont des campagnes à lire (voire à vendre…), pas des campagnes à jouer. Certes, mais personnellement, je préfère les campagnes à jouer, surtout si je dois y jouer.

Au fait, les copains, quand est-ce qu’on commence?…

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 commentaires sur “Esprit de Campagne (en flacon)”

%d blogueurs aiment cette page :