Et un premier tiers de trilogie, un!

La publication du dernier chapitre du troisième livre d’Erdorin, Chroniques de l’Arbre-monde – et, dans une moindre mesure, celle du Fragment d’Éternité sur Daeithil – marque la fin du premier tome de ce qui devrait être une trilogie.

Je dis « devrais », parce que je n’ai pas encore écrit la suite et qu’on peut parfois être surpris d’où peut vous emmener une histoire, surtout quand on n’est pas super-doué pour faire des plans. Ce qui signifie, par voie de conséquence, que vous n’êtes pas près de lire la suite. Désolé.

Bon, j’ai une vague idée d’où je compte aller, à court et long terme, même si le moyen terme pose encore quelques problèmes. Par contre, ce que je ne sais pas, c’est quand je vais me relancer dans l’écriture du Livre 4.

Quelques échéances prochaines devraient me valoir de longs trajets en train, habituellement propices à cet exercice, donc faut voir, mais je ne promets rien – ce d’autant plus que mon esprit est en ce moment accaparé par des idées pour Alt-Erdorin, qui commence à ressembler à quelque chose mais pas forcément quelque chose de montrable non plus.

Dans l’immédiat, je vais mettre à votre disposition les versions PDF et EPUB du troisième livre, version texte seul et illustré, ainsi qu’un gros pavé contenant l’intégrale du Tome 1.

Vous constaterez d’ailleurs que ce dernier a été retravaillé et corrigé, avec notamment des Fragments d’Éternité retirés du corps principal de l’ouvrage et ajoutés en fin de texte, pour éviter de trop démolir une continuité qui a déjà pas mal de problèmes comme ça. Ce n’est peut-être pas idéal, mais c’est moins bancal.

Mon idée est aussi de proposer ce premier tome à des éditeurs qui pourraient être intéressés, à tout le moins pour avoir un avis professionnel sur ces textes. J’aimerais bien être publié « en vrai », mais j’aimerais surtout avoir des retours.

Et puis il faudrait aussi que je recommence à bosser sur Tigres Volants. Un jour.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :