Fallujah: The Flesh Prevails

Il y a des groupes qui, soudainement, apparaissent sur votre écran radar avec toute la subtilité d’un vaisseau-mère extra-terrestre (avec la complicité de Angry Metal Guy). Fallujah, groupe américain qui s’auto-définit comme du death-metal atmosphérique, est de ceux-ci et son deuxième album, The Flesh Prevails, tient également beaucoup de l’OVNI.

Prenons déjà l’appellation “death-metal atmosphérique”: dans le genre oxymore, il y aurait de quoi dire. D’un point de vue instrumental, le métal de Fallujah lorgne vers la partie la plus technique – oserai-je dire “la plus progressive”? – du genre. C’est complexe, alambiqué, très mélodique et, en effet, atmosphérique. Jusqu’au moment ou le chant 100% pur growl débarque et offre un contraste maximum.

Avec neuf pistes – la plus longue effleurant à peine la barre des six minutes – et un peu plus de quarante minutes, The Flesh Prevails n’est pas du genre à s’éterniser et c’est assez heureux. Comme souvent avec les albums qui donnent dans le technique/extrême, la démonstration peut vite virer à l’esbrouffe quand elle se prolonge.

Et, disons les choses ainsi, s’il y a certains morceaux de The Flesh Prevails que je trouve excellents, comme “Starlit Path”, certains bouts du morceau-titre, “Sapphire” ou l’ultra-aérien “Alone With You” et ses voix féminines, il y en a aussi un certain nombre qui, à mon goût, en font trop, comme “Carved from Stone”.

Il faut néanmoins reconnaître que Fallujah a un son réellement unique, un mélange plus qu’original – qui me fait penser à Uneven Structure, mais d’assez loin – et que, comme toute expérimentation de ce calibre, tout ne va pas plaire à tout le monde. Son côté mélodique et technique est servi par des musiciens hors pairs.

Si vous cherchez un son hors du commun – voire hors des repères traditionnels de l’espace-temps – Fallujah a certainement quelque chose à vous proposer, mais que les esprits sensibles prévoient un casque, des provisions et, le cas échéant, une équipe de secours prête à intervenir. Parce que, si le voyage est souvent magnifique, il est également diablement secoué.

Bonus, la vidéo (moyennement officielle) de “Sapphire”:

https://www.youtube.com/watch?v=cPypRw7yvVQ

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Fallujah: The Flesh Prevails”

%d blogueurs aiment cette page :