Fédération, tome 1

Fédération, tome 1

Les extra-terrestres sont venus, une fédération stellaire de plusieurs peuples, pacifique et bienveillante. Ils ont proposé que la Terre rejoigne cette fédération après un simple test. Sauf que les Terriens ont échoué à ce test. C’est le contexte que propose ce premier tome de Fédération, scénarisé par Ange avec Alain Janolle au dessin.

Dans ce premier tome, intitulé “Le Test”, on découvre l’inspecteur Alex Green, fraîchement débarqué de sa province natale pour intégrer la police de New York, à la tête d’une équipe qui enquête sur la mort d’un extra-terrestre. Vous vous en doutez: ça ne va pas être simple.

Avant d’aller plus loin, je dois dire que je connais Ange de longue date (genre, au XXe siècle, à l’époque où ils avaient un autre pseudo et écrivaient du jeu de rôle) et donc qu’il est possible que cette chronique soit entachée de soupçons de copinage. Cela dit, je n’ai noté le nom au scénario qu’après avoir lu une première fois le texte.

Donc, ce premier tome de Fédération. Si j’ai quelques doutes sur l’histoire policière, avec deux enquêtes qui se croisent bizarrement – la mort de l’extra-terrestre et un tueur en série qui agresse des femmes dans les parkings – je suis plus intéressé par le contexte.

Ceux qui me connaissent peuvent faire le parallèle entre le concept d’un premier contact extra-terrestres bienveillant et Progressions. Fédération montre que ce n’est pas forcément une très bonne nouvelle pour les Terriens, et notamment pour l’économie – et tout ce qui va avec, notamment la xénophobie.

L’histoire jongle également avec des notions amusantes, comme les relations diplomatiques, les apparences trompeuses, les non-dits et les manipulations diverses. Je trouve assez intéressants aussi de voir des personnages qui discutent ouvertement de questions comme la supériorité civilisationnelle, réelle ou supposée, entre une culture stellaire très avancée et un peuple “primitif”.

Le trait d’Alain Janolle est très classique, très “BD franco-belge des années 2000”. Il passe plutôt bien, plutôt propre. J’ai par contre trouvé le lettrage particulièrement difficile à lire; il paraît aussi inégal, avec des variations de taille très bizarres, un peu comme si certaines planches avaient été redécoupées et des cases agrandies à l’ordinateur.

En conclusion, ce premier tome de Fédération est à mon avis plus intéressant pour son histoire et, surtout, son contexte. Je soupçonne qu’il y a encore pas mal de secrets cachés dans cet univers et je suis assez intéressé par la suite. Il y a aussi pas mal d’idées à récupérer sur la vision que la BD offre d’un avenir proche, même si j’avoue que j’aimerais en savoir plus.

Cela dit, le “twist final”, je l’avais vu venir à des kilomètres.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :