Festival en Jeux 2012

Soyons honnête: lors de cette édition du Festival en Jeux (et de la Fantastique.Convention), sis à Louvain-la-Neuve, je n’aurai de nouveau pas beaucoup joué. Mais beaucoup discuté jeu en général et jeu de rôle en particulier avec les rares qui avaient fait le déplacement. Et un peu vendu, aussi; tout n’est pas perdu.

Une chose qui ne change pas, c’est que la route de cette convention est pour moi maudite. Certes, cette fois-ci, je ne me suis pas trompé de Louvain; bon début. Par contre, le train avait tellement de retard au départ de Bruxelles qu’il s’est arrêté avant son terminus. D’où changement de train, arrivée fatigué et crise d’asthme en montant la petite colline menant à l’hôtel. Joie.

La convention commençait le vendredi, mais la journée fut plutôt désertée: Louvain-la-Neuve étant une cité surtout universitaire, les étudiants sont en cours la semaine et rentrent chez eux le week-end. La convention était pourtant bien annoncée dans toute la ville, il faut croire que l’étudiant belge est plus studieux que ludique.

Samedi, par contre, grosse affluence – plus même que dimanche, jour où Louvain-la-Neuve ressemble à une ville morte. Ce qui pose assez rapidement quelques problèmes de logistique dans un espace somme toute assez éclaté et plutôt petit.

Que l’on ne se méprenne pas: les Halles universitaires abritant l’événement sont un lieu très agréable (et chauffé), mais qui comporte beaucoup de salles de petite à moyenne dimension, reliées entre elles par des couloirs étroits et des escaliers. Nous autres rôlistes, cougnés dans un petit couloir entre deux salles pas forcément très passantes, n’avons pas vu beaucoup de visiteurs.

Il faut dire aussi qu’à part Vincent “Tlon Uqbar” Matthieu, auteur de Cats!, et Quentin Forestier, auteur de R.O.B.O:T, plus Pitche, venu présenter Nains & Jardins le samedi, plus Konrad Rapicki venu en régional avec Liberum Arbitrium (et quelques clubs rôlistes qui faisaient un peu d’animation), ça manquait pas mal de grands noms.

Certes, Éric Nieudan était venu de son Irlande pour aider l’organisation et Greg Pogorzelski, chantre belge de la jeuderôlogie francophone, était de passage le dimanche à l’improviste, mais c’est différent, limite du tourisme. Ce qui ne nous a pas empêché de papoter d’importance, Cuvée des trolls à la main, sur la vie, le jeu de rôle et le reste, mais surtout le jeu de rôle.

Le reste de la convention était surtout consacré aux jeux de sociétés plus ou moins traditionnels, avec une part important laissée aux prototypes de créateurs, qui avaient même leur prix dédié. Il y avait également une impressionnante “bourse aux jeux”, à côté de l’entrée, où les visiteurs pouvaient laisser leur jeux en dépôt-vente pour la durée de l’événement.

Ajoutez à cela le fait que c’est une convention belge, ce qui implique 1) de la bière, 2) une équipe d’organisateurs compétents et chaleureux et 3) de la bière et vous comprendrez peut-être pourquoi je me tape, au moins une fois par an, les huit heures de train qui séparent Genève de Louvain, Anthisne ou Mons.

Pour ceux que ça intéresse, j’ai une petite galerie de photos sous licence Creative Commons, comme d’hab’, sur Flickr.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 commentaires sur “Festival en Jeux 2012”

%d blogueurs aiment cette page :