Festival en Jeux et la Fantastique.Convention 2010

Si l’on excepte l’épisode Trolls et Légendes, le point commun de mes expériences conventionnesques (et non conventionnelles) en Belgique est qu’il y fait froid et la Fantastique.Convention de cette année, lié au Festival en jeux, confirme cette impression. Au moins, cette fois-ci, il n’a pas neigé ; c’est toujours ça de pris. Bon, soyons honnête : si je me tape des voyages de plusieurs heures dans des contrées plus ou moins hostiles, c’est bien parce que j’aime ça.

Au passage, ce que j’entends par « plus hostile », c’est quand on s’aperçoit qu’on est parti vers la mauvaise ville de Louvain, celle où l’on cause flamand ; car oui, il y a deux villes qui s’appellent Louvain autour de Bruxelles et ce n’est pas du tout la même chose ni le même endroit.

Mais bon, le problème de cette convention, ce n’est pas qu’il y fait froid, ni même qu’elle se situe dans un bled – Court Saint-Étienne, dans le Brabant Wallon – assez mal desservi par les transports en commun, mais c’est que ce n’est pas réellement une convention.

Il s’agit en effet plus d’un salon qui fait la part belle aux jeux de société et qui, du coup, attire un public plus familial que la convention rôliste lambda et qui, surtout, se déroule dans une ambiance de grand hall assez peu propice à la pratique du jeu de rôle. Pas que ça ait empêché certains de mes collègues en rôlisterie, comme le stakhanoviste Arnaud Cuidet (Metal Adventures) ou les soutiers du Grog de proposer des parties au cours du week-end, notez.

Pour ma part, cet événement a surtout été l’occasion de réseauter ailleurs que sur un site dont le nom se termine en « .com ». C’est un des intérêts de ce genre d’occasion : on y rencontre des gens qu’on croise rarement par ailleurs – à commencer par le public belge francophone, qui semble à peine mieux loti que les Suisses romands, par rapport aux Français.

C’est aussi l’occasion de rencontrer des créatifs belges, des p’tits jeunes qui osent. En bref, on y échange des informations diverses, on parle de nos projets et on y dit aussi du mal des absents. Ça fait passer le temps entre la bière (excellente ; normal, en Belgique) et le café (exécrable ; normal, en conv’).

Mention spéciale aux gens de l’organisation, Olivier Joiris en tête, qui font vraiment un boulot formidable pour gérer la horde de geeks que forment les exposants et démonstrateurs et leur proposer également des nutriments de qualité (même en Savoie on ne m’avait pas proposé de la tartiflette à la cantine).

Je mentirais si je disais que je reviendrai à la Fan.Con dans deux ans ; l’année prochaine, c’est autre chose : la manifestation se déroulera en même temps que Trolls et Légendes 2011 et il semble que l’organisation se penche sur la possibilité de mettre sur pied un coin spécial pour les parties de jeu de rôle. Le Belgique, c’est bien, mais c’est loin. Et froid.

Mais il n’a pas neigé.

Mes photos méso-pourrites sont sur Flickr.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. MJ dit :

    Du coup tu n’a pas pu faire “l’héritage” pour des paladins lvl59 ou des archimages lvl57. Vu la récurrence des bourrins, ils ont presque dû te manquer.

  2. olivier dit :

    Tu as oublié de dire que cette fois-ci il n’a pas neigé

    • Alias dit :

      Non, je ne l’ai pas oublié: c’est même dans le premier paragraphe.

      Et puis c’est faux: il a neigé, mais pas à Bruxelles — pas pendant que j’y étais en tous cas.

  3. JB fantasy dit :

    Bonjour, A quand le prochain festival pour l’année 2013 ?
    JB fantasy Articles récents…Conquer OnlineMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :