Demain, un programme politique

Demain est un parti politique suisse. Pas un vrai, mais un qui pourrait être vrai – techniquement, qui devrait être vrai, puisque c’est le parti pour lequel j’aurais inconditionnellement envie de voter. Ceci est son programme.

Note: cette page a vocation d’être commentée et mise à jour au fur et à mesure que des idées me viennent et évoluent. Dernière mise à jour: le 1er novembre 2013.

Principes

Cette section regroupe les bases inaliénables du programme de Demain.

  • Respect au plus près des Droits de l’homme;
  • Égalité hommes-femmes avec, à terme, neutralité de genre;
  • Une laïcité qui reconnaisse à chacun le droit de pratiquer la religion qu’il souhaite, mais dans un cadre privé;
  • Un accent mis sur les libertés numériques: accès à l’information, neutralité des réseaux, liberté d’expression et de création; les droits d’auteurs sont bien évidemment reconnus, mais également le droit à la copie privée ou dans le domaine éducatif, soutien au domaine public;
  • Transparence maximale de l’appareil d’État, dans la mesure du possible: mise en place d’une politique d’open-data et des règles strictes en ce qui concerne la confidentialité de certaines informations.

Les grands principes, c’est bien, mais le réalisme, c’est mieux. Il risque d’y avoir des moments où les principes ci-dessus ne pourront pas s’appliquer; c’est malheureux et c’est à éviter au maximum, mais c’est une forte probabilité. Aux responsables politiques de faire en sorte que ce ne soit que de très rares exceptions et non la règle.

Demain, l’économie

Le communisme est déjà dans le mur (de Berlin); le capitalisme y arrive à grande vitesse et klaxonne. On peut penser que le mur va avoir tort, mais il est plus sage de repenser la société de consommation par la mise en place des principes suivants:

  • Poser un « niveau de survie », inciter qui est en-dessous; poser un « niveau de confort », surtaxer ce qui est au-dessus;
  • Mise en place d’un revenu universel qui assure le « niveau de survie »;
  • Inciter à des salaires raisonnables en surtaxant les revenus au-dessus du « niveau de confort »;
  • Contrôle accru de l’État sur la fourniture en besoins « de base » – logement, énergie, nourriture, santé, etc. – selon les critères ci-dessus;
  • Mise en place d’une taxe carbone, basée sur des audits énergétiques aussi complets que possible, pour encourager la production locale;
  • Mise en place d’indices statistiques ne reposant plus uniquement sur des critères économiques (comme le PIB).

L’idée est d’arriver à mettre en place, à terme, une société « décroissante » – ou, plutôt, dont la croissance profite à la société en général plutôt qu’à un seul petit groupe.

Principe de précaution: c’est aux industries de faire la preuve de l’innocuité de leurs produits et d’en être responsable devant la loi.

Demain, la politique

À tous les niveaux, le non-cumul des mandats est la règle: une seule personnes – voire les membres d’une unité familiale donnée – ne peuvent détenir qu’un seul mandat électif et un maximum de deux mandats consécutifs;

Les élus ont l’obligation de déclarer leurs liens avec des associations, entreprises et autres groupes d’intérêts, etc.; la transparence de la vie politique va aussi dans ce sens.

Demain, l’habitat 

Repenser les villes? Non, mais repenser l’usage qu’on en fait et prendre en compte le fait que la plupart des cités n’ont jamais été construites pour les transports individuels; transférer progressivement le trafic individuel vers le collectif; inciter l’utilisation de véhicules à émissions faibles ou nulles (en prenant également en compte l’impact environnemental de la construction, de l’entretien et du recyclage desdits véhicules).

La densification de l’habitat est une nécessité pour arriver à une société plus indépendante en matière d’énergie, mais elle ne doit pas se faire au détriment de la qualité de vie. L’espace habité doit ménager l’environnement de vie.

Encourager le développement d’infrastructures résilientes, faciles à entretenir et au bilan environnemental le plus neutre possible. Adoption progressive de standards d’efficacité énergétique pour toutes les nouvelles constructions (économies d’énergie, mais aussi indépendance énergétique).

Demain, la nation

Mise en place d’un service national obligatoire pour tous, de six à dix-huit mois suivant l’affectation, qui peut être accompli entre les âges de 18 à 27 ans. Ce service peut se faire dans n’importe quel service public: armée, police, santé, administration, etc.; il implique une certaine mobilité géographique et disciplinaire. Il est reconductible deux fois, pour un maximum de 36 mois, par consentement mutuel.

Dans un pays comme la Suisse, l’armée doit être repensée comme une force strictement militaire, ayant vocation à dissuader une éventuelle agression extérieure; elle n’a pas à s’occuper d’activités de police ou de protection civile: il y a déjà des services en place pour cela. Elle devra se recentrer sur des tâches de renseignement extérieur, de guerre électronique et n’entretenir qu’une force d’intervention minimale, mobile et polyvalente.

Demain, la société

Reconnaissance d’une union civile, entre plusieurs adultes vivant sous un même toit, sans distinction de nombre ou de sexe. À terme, disparition de la notion de sexe ou de genre de l’état civil.

Abolition de toute criminalisation d’actes sexuels entre adultes consentants, avec une certaine marge de tolérance pour les personnes entre 13 et 18 ans. Encadrement de la prostitution dans un cadre relevant du droit du travail et non du code pénal, mais renforcement de la lutte contre l’esclavage sexuel et la prostitution forcée.

La liberté d’expression est un droit inaliénable, mais elle est encadrée par un minimum de lois pour sanctionner les appels à la violence et la diffamation.

Légalisation et encadrement médical des drogues.

3 réponses

  1. Fred H dit :

    Ben moi je vote pour ton parti si jamais… Sans hésiter.

  2. Compte avec mon vote aussi !

    Utopiste, peut-être, mais sur un malentendu ça pourrait marcher. Et ça serait vraiment bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :