Flander’s Company, saison 3

Pour cette troisième saison de la Flander’s Company, on va faire simple: reprenez mon billet sur la deuxième, et sachez que le cœur de l’intrigue est cette fois-ci l’apparition de super-héros ultrapuissants qui viennent toquer à la porte de la compagnie. Et quand je dis « toquer »…

Pour le reste, tout y est: jeu d’acteur très discutable? Effets spéciaux petit budget? Décors miteux? Check, check et re-check. Humour dévastateur, références de geeks et personnages désopilants? Toujours check.

La Flander’s Company est un peu à la série télé ce que le webcomic est à la bande dessinée: c’est souvent réalisé avec un manque flagrant de moyens, mais paradoxalement, ce côté « à la ramasse » a tendance à faire ressortir les qualités de l’écriture et des dialogues. Malgré tous ses défauts techniques, la série fait rire. Enfin, me fait rire.

Et puis le petit monde évolue: le frère d’Armand Trueman – père des deux adorables petites filles – gagne un peu de présence scénique, on découvre un peu plus le fort sympathique alter-ego du Dr Parker ainsi que le pool de secrétaires de la compagnie; ah, et la fine équipe de Chantal Connasse fait un retour remarquable et remarqué. En plus, on a droit à un splendide épisode Naruto.

Bref, ruez-vous sur la Flander’s Company. Sinon, ils tuent le lapin!

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Ciryon dit :

    Je trouve au contraire qu’au niveau moyen et effet spéciaux, ils se professionnalisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :