Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

Flander’s Company, saison 4

On ne change pas une équipe qui gagne: la quatrième saison de la Flander’s Company reprend très exactement les mêmes éléments des deuxième et troisième saisons, tout en y rajoutant un petit coup de volant scénaristique classique, certes, mais toujours efficace.

Nous retrouvons donc la fine équipe de la Flander’s – Hippolyte Kurzman, Caleb, Cindy, Armand Trueman et son frère Georges, plus l’innénarrable Gladys – qui, suite à un concours de circonstance débile à souhait, se retrouve confronté, dans l’ordre mais de façon non exhaustive, à un Grand Méchant dépressif, une faille dimensionnelle, des usurpations d’identité, des grandes amours contrariées et une invasion de zombies.

Comme d’habitude, le jeu d’acteur est toujours approximatif et les effets spéciaux à la ramasse. Et comme d’habitude, les situations sont désopilantes, les personnages particulièrement gratinés, les répliques font mouche (“Quand on a goûté au roquefort, on ne peut plus revenir à la Vache qui rit!”) et les références geeks pullulent comme des Choristes (je me comprends).

La saison permet à certains des personnages secondaires de prendre une certaine ampleur, notamment Georges Trueman et le trio de bras cassés de Chantal Conasse (avec quelques surprises à la clé). Le point le plus marquant de la saison étant bien évidemment les alter-ego des personnages de l’univers-miroir – oui, comme dans Star Trek.

Le dernier épisode laisse présager d’une suite qui, au vu des événements, risque elle non plus de ne pas être piquée des hannetons. Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai hâte. Si la Flander’s sert le Mal, mais le fait bien, dans la Flander’s Company, ils jouent mal, mais ils font ça très bien.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :