Flashback of Anger: Splinters of Life

Les publicitaires, ça ose tout; c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît. Comme, par exemple, de coller une étiquette « prog-métal, pour fans de Dream Theater » sur l’album Splinters of Life de Flashback of Anger. Disons-le clairement: ce n’est pas avec cet espèce de flan à l’avanie que le fan de la bande à James Labrie va changer de crèmerie.

La musique de Flashback of Anger s’apparente plus à celle d’un groupe de métal des années 80 qui aurait été plongé en cryogénie, réveillé il y a six mois et qui n’aurait assimilé du métal contemporain que les bouts au piano et les descentes de manche. Un tel traitement expliquerait également l’état des cordes vocales du chanteur, qui n’a hélas pas compris que monter dans les aigus n’était ni une sinécure, ni un gage de qualité.

Splinters of Life n’est pas un album complètement raté: il y a quelques bouts intéressants et les musiciens ne semblent pas manchots, même s’ils lorgnent plus du côté du power-métal que vers le prog. C’est juste que l’ensemble respire un conformisme ennuyeux, avec quelques relents de médiocrité. Sans même parler des repompées de riffs d’Iron Maiden, période Seventh Son of a Seventh Son; pas que ce soit le plus mauvais album à pomper, mais ça se sent quand même beaucoup.

Bref, vous l’aurez compris, cet album mérite le détour – un très large détour pour l’éviter. Après, je ne peux plus rien pour vous.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Cuchulain dit :

    Eh oui encore un commentaire du Cuchu ! Bon j’avoue que là aussi je retiens pour écouter, c’est honnête comme métal non ? Au moins le chanteur monte dans les aigus et on comprend vaguement ce qu’il raconte (au lieu de weuh-weuh-wah et wrrrrrreuuuuh pour le refrain) ça me rappelle Rhapsody en moins mélodieux, mais c’est pô mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :