Flattr: bilan pour juillet 2014

Cet article est le numéro 40 d'une série de 115 intitulée Bilans mécénat et création

Je me disais bien que ça ne pouvait pas durer: après deux mois exceptionnels, le bilan Flattr pour ce mois de juillet 2014 est de nouveau en léger déficit, avec €13.88 de revenus pour €15 de dons. Dans le même temps, je soupçonne qu’au vu de l’habituelle baisse de fréquentation des mois d’été, ce n’est pas très étonnant.

La star de juillet, ce fut la brève nouvelle L’intelligence artificielle n’aura pas lieu, qui a décroché la bagatelle de dix flattrs d’un coup et €5.36. L’autre nouvelle du mois, Les sons impossibles (oui, j’ai été particulièrement prolixe, ce mois), n’a recueilli que deux clics et €0.75, ce qui est un peu décevant, mais pas très étonnant. N’empêche que, douze clics et un peu plus de six euros pour de la fiction écrite à l’arrache au gré d’inspirations souvent oniriques, c’est plutôt agréable.

Sinon, cela fut aussi l’occasion pour moi de renouer avec des articles parlant de jeu de rôles, notamment via l’entretien avec Coralie David sur la création (un clic, €0.71) et, sur le Tigres Volants Central, les Cinq choses à (ne pas) faire (trois clics, €1.51). Les autres articles primés du mois sont Résolution open-source, six mois plus tard (deux clics, €1.17), Tonton Alias au Night of the Prog (un clic, €0.71), ainsi que la chronique de Scooby-Doo Mystery Incorporated (un clic, €0.17).

Plusieurs billets plus anciens ont également reçu des clics, comme la chronique du dernier Vanden Plas (un clic, €0.45), Trois ans avec Flattr (un onzième clic, pour €0.12), Les trames adaptatives (un clic, €0.50), La règle zéro de l’édition (un clic, €0.33), Suis-je encore écolo? (un clic, €0.13) et le classique Tous les créateurs devraient utiliser Flattr (un clic de plus, vingt et un au total, même si ça ne représente ici que neuf centimes).

Le blog lui-même gagne la bagatelle de six clics et €2.73 et mon profil Flattr deux clics et €0.65.

Au niveau des abonnements, les changements notables sont la mise en sommeil de Lectures Libres, à la demande de son auteur, qui avoue avoir du mal à tenir un rythme correct, la disparition de aFlattr en même temps que le service lui-même, et l’arrêt de AdBlock pour Safari, que je n’utilise plus (Safari, pas AdBlock). Il y en a donc 25 activés:

Pour ce qui est des flattrs individuels, au nombre de 22 ce mois-ci:

Ploum et Greg

Le duo des pirates belges nous a balancé une belle brochette d’articles, ce mois-ci:

Neil Jomunsi

Très actif ces jours, l’auteur français nous livre des billets intéressants autour de la création et de la publication

Autres joyeux contestataires

Geekeries diverses

Naviguer dans cette série

Flattr: Bilan pour juin 2014Flattr: bilan pour août 2014

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

4 réflexions au sujet de “Flattr: bilan pour juillet 2014”

  1. Pour ma part, ce fut justement le mois de juillet qui a été extraordinaire avec Flattr, et c’est la première fois que j’atteins une somme conséquente (26 euros au lieu d’entre 5 et 10 habituellement). Ca m’a permis de pouvoir bien augmenter ce que je donne actuellement! J’espère que ce sera pareil ce mois-ci, mais avec les problèmes consécutifs de Flattr, je suis un peu perplexe.

    Répondre
      • En fait ce qui me fait peur à cause des downtime, c’est qu’ils sont arrivés sur une période très courte (deux fois en une semaine), avec un manque flagrant de communication et de réactivité. De plus, avec le changement de système qui se profile, je pense qu’il faudra en subir encore quelques-uns. Pour la fréquentation, je n’ai pas vu de changement notable en juillet (au contraire, si on regarde rien que Flattr, ça a explosé chez moi!), et les retours que j’ai pour août sont néanmoins encourageants (suffit de rien que de voir aujourd’hui, où même de vieux billets ont été remontés)

        Répondre
        • Je crois que le désastre en communication de crise est probablement l’élément le plus grave de cette affaire, parce qu’il donne l’impression que les gens de Flattr ne prennent pas leur propre boîte au sérieux.

          Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :