Flattr: rapport pour février 2012

Et hop! Un nouveau mois pour l’expérience Flattr, un peu moins réussi que le précédent, avec €2.96 de revenus. En même temps, je sentais bien que les presque cinq euros de revenus de janvier, c’était un peu (beaucoup) exceptionnel. Cela dit, on peut toujours rêver.

Côté dons, je suis donc monté à €5, ce qui, divisé en quatorze clics, résulte en des clics unitaires moins anecdotiques (trente-six centimes). Ça reste encore assez faible: soixante euros par an, si je considère l’usage que j’ai d’Internet, c’est vraiment des cacahuètes. Si ça se trouve, je vais encore monter la limite un de ces prochains mois, si je trouve d’autres contenus flattrables.

Dans le détail, j’ai reçu surtout des dons généraux ce mois-ci: deux clics pour le site (pour un total de €2.29), plus le sempiternel clic (€0.27) sur mon profil (merci Chassegnouf, encore et toujours). Le seul article qui a été flattré est, ironiquement, le billet sur les flattrages de janvier pour un total de €0.72 – deux fois, même, puisque j’ai également reçu un clic sur une version anglaise méacanotraduite, ce qui est assez impressionnant au vu de la qualité catastrophique de la traduction (l’Alias littéraire se traduit assez mal).

De mon côté, ce mois-ci, ce sont les rôlistes (et assimilés) qui ont eu la part belle:

Petite note conclusive: si je suis inscrit sur Flattr depuis août 2010, cela fait un an ce mois de février que j’accepte les dons sur le blog. En une année, j’ai donc reçu la mirifique somme de €27.77. Ce n’est certes pas très impressionnant, mais comme je ne cherche pas particulièrement à monétiser mon blog, ce n’est pas très important.

Cela dit, cela montre aussi que Flattr est encore une technologie en cours de développement, peu connue et encore moins utilisée, ce qui est très dommage. Comme mentionné plus haut, j’aimerais bien augmenter le montant des dons que je fais si les blogs et sites que je suis régulièrement utilisaient eux aussi Flattr. Je sens que ça bouge un peu et j’ai pu voir certains commencer à s’y intéresser ces derniers mois, mais il faudra plus pour une vraie masse critique.

Naviguer dans cette série

Flattr: rapport pour janvier 2012Flattr: rapport pour mars 2012

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. fxguillois dit :

    27 euros, à moins d’avoir un serveur vraiment cher, ca rembourse déjà les frais d’hébergement, ce qui un premier équilibre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :