“Fluency”, de Jennifer Foehner Wells

"Fluency", de Jennifer Foehner Wells

Il y a plusieurs décennies, les premières sondes spatiales américaines ont repéré, dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, quelque chose qui pourrait bien être un vaisseau spatial. Dans Fluency, premier roman de la série Confluence écrit par Jennifer Foehner Wells, les premiers astronautes arrivent en vue du vaisseau, dans le plus grand secret.

Parmi eux, une linguiste, le docteur Jane Holloway. Alors que tout le monde pense que ce vaisseau est inhabité depuis des lustres, elle entend une voix dans sa tête qui lui dit, en substance, “bienvenue chez toi”. C’est alors que les problèmes commencent.

Techniquement, Fluency est une histoire de premier contact: les Terriens découvrent un artefact extra-terrestre et la civilisation qui va avec. Dans les faits, ça ressemble plus à un survival dans l’espace, avec un environnement inconnu et plein de menaces mortelles, et en plus un alien manipulateur qui monte des plans malsains en jouant sur les pulsions de la protagoniste.

J’avais lu pas mal de bonnes critiques de Fluency, notamment sur BoingBoing, mais au final, j’ai été un peu déçu. C’est un bon bouquin de science-fiction, avec des idées très intéressantes sur le contexte (notamment au niveau du langage), mais il n’échappe pas à quelques clichés (par exemple, le Dr Holloway qui monte en puissance à vitesse grand V) et, niveau écriture, je ne l’ai pas trouvé transcendant non plus.

Néanmoins, comme c’est le premier d’une série (le deuxième tome, Remanence, vient de sortir), j’ai quand même envie de lire la suite et on peut donc dire qu’il réussit son coup. Je réserve mon diagnostic pour la suite, mais je pars sur un a priori sinon enthousiaste, du moins favorable.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Salanael dit :

    C’est marrant, ça me fait penser au pitch de base de Rendez-Vous avec Rama. Il y a une parenté scénaristique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :