Flyingdeadman: The Night

La nuit est souvent un moment propice au post-rock (avec le crépuscule sur une longue route déserte, le long de friches industrielles). The Night, c’est aussi le nouvel album de flyingdeadman.

Formation français active depuis 2005, flyingdeadman propose un post-rock instrumental très cinématique. D’ailleurs, The Night est une quasi-bande-son sur le thème du film The Night of the Living Dead. On y retrouve d’ailleurs des extraits de dialogues tirés du film.

Le groupe a eu la gentillesse de m’envoyer The Night en avant-première. Enfin, quand je dis « album », eux parlent d’EP, mais avec trente-six minutes au compteur, on est un peu entre les deux formats. Sur les cinq pistes, quatre font plus de six minutes, jusqu’à dépasser les neuf.

J’aime beaucoup ce que fait flyingdeadman. J’ai chroniqué un peu tout ce que le groupe a fait et je n’ai jamais été déçu. Certes, leur mélange de post-rock plutôt atmosphérique n’est pas très original, mais il est très bien fait et, question ambiance, le groupe en connaît un rayon.

Ponctué par des extraits de la bande-son originale du film, les compositions sont maîtrisées et comportent leur lot de montée en puissance, sur fond d’angoisse. En fermant les yeux, on peut presque voir les paysages nocturnes.

Sur The Night, je mettrais cependant un bémol sur les extraits de film: ils sont souvent très présents et, parfois, trop. Notamment les hurlements féminins sur « Barbara (3:33 PM) ». Et comme je n’ai jamais vu le film en question (et, avant que vous demandiez, non, je n’en ai pas l’intention), l’intérêt de ces extraits me passe un peu au-dessus.

The Night ne sera pas la nouveauté post-rock de l’année (encore une fois, il y a du monde au portillon), mais avec cet album, flyingdeadman nous propose un nouvel opus du qualité. Vous pouvez le retrouver depuis hier sur Bandcamp, à prix libre et sous licence Creative Commons (CC-BY-NC-SA).

Bonus: la vidéo de « A haven and a jail (4.00 AM) »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

4 réflexions au sujet de “Flyingdeadman: The Night”

  1. Moi qui ne suis pas un fan de post-rock, j’aime bien cet album. Le mélange film et musique fait son petit effet.

    Répondre
  2. Et comme je n’ai jamais vu le film en question (et, avant que vous demandiez, non, je n’en ai pas l’intention)

    Juste au cas où: le film est libre de droit (du fait d’une “erreur” du distributeur, qui pensait que ce film ne valait pas de dépenser un peu d’argent pour enregistrer le copyright). On peut même le trouver sur Internet Archive:
    https://archive.org/details/night_of_the_living_dead

    Au niveau horreur, c’est pas vraiment graphique mais plutôt psychologique. En tant qu’archétype du film de zombie, il établit le principe “le danger ce n’est pas les zombies mais les autres survivants”

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :