Freaks’ Squeele aux Journées du livre de Salins-les-Bains

Salins 2018 – Freaks’ Squeele

Salins-les-Bains, vous connaissez? Moi non plus. Enfin, jusqu’à ce samedi et ma présence aux Journées du Livre à la médiathèque de cette petite ville du Jura français. J’y étais invité pour présenter le jeu de rôle Freaks’ Squeele: faire des parties, mais pas seulement.

Salins-les-Bains, ce n’est pas très loin, mais pas tout près non plus. C’est une petite ville thermale, connue autrefois pour sa saline royale – désormais au patrimoine mondiale de l’Unesco. Pour y arriver, c’est via Lausanne et Frasne – sur la ligne du TGV Paris-Lausanne. Compter pas loin de trois heures, de porte à porte.

L’idée, c’était donc de venir présenter Freaks’ Squeele, le jeu d’aventures, à la médiathèque de la ville, à l’occasion des Journées du Livre, un événement où se croisent les Journées du patrimoine et un petit Salon du livre sous chapiteau.

Freaks’ Squeele, à la médiathèque de Salins-les-Bains

C’était aussi l’occasion de discuter avec l’ami Tirodem, présent en quasi-voisin (de Besançon), dont j’apprécie beaucoup les projets sur la Louisiane et le Mississippi. On a causé voyage, édition et jeu de rôle. Et un peu bière, aussi; on ne se refait pas!

L’un dans l’autre, ça n’a pas été la convention la plus productive de l’année, mais c’était très sympa. D’abord, parce que le coin est plutôt joli et, ensuite, parce que l’accueil a été excellent (kudos à Jeoffrey, membre de l’association Aux portes de l’imaginaire, qui a été mon hôte bienveillant pendant mon bref séjour).

Au final, je n’ai pas fait des parties, mais une partie – avec le minimum syndical de deux joueuses et un joueur néophytes, mais très enthousiastes – mais j’ai également donné une conférence sur l’adaptation en jeu de rôle. Titre de la conférence: « Pourquoi nous avons trahi Freaks’ Squeele ».

J’avoue, c’est un peu putassier, comme titre, mais j’ai des arguments. Je ne vous raconte pas les détails, d’une part parce que je ne désespère pas de resservir cette conférence un de ces quatre, mais aussi, d’autre part, parce que je vais sans doute faire un article de blog sur ce sujet – ici ou sur le site de Freaks’ Squeele.

Ça m’a permis de poser quelques-unes de mes idées sur la création, l’adaptation, la publication – tous ces mots qui riment avec « trahison » – et sur la spécificité du jeu de rôle en tant que média. Ou que « méta-média », puisque le jeu de rôle permet de créer d’autres médias. Je ne vais pas révolutionner la réflexion sur le sujet, mais ça devrait quand même être intéressant.

Un des deux forts militaires qui surplombent Salins-les-Bains

Ce petit passage jurassien était idéal pour commencer en douceur la saison des conventions d’automne. Par contre, du coup, je n’étais pas à Divina-Sion cette année; on ne peut pas tout faire non plus. La prochaine, ce sera OctoGônes!


Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :