Frequency Drift: Ghosts

En général, pour une raison qui m’échappe, je ne suis pas fan des vocaux féminins dans le rock progressif (Magenta, Paatos); en métal, c’est une autre histoire, mais passons. Il y a des exceptions et Ghost, dernier album du groupe allemand Frequency Drift en est une de taille. Ce d’autant plus que j’avais pris cet album un peu au hasard de mon pillage rituel des rayons “Rock progressif” de Gibert le week-end passé.

Le style est, dans son ensemble, un rock progressif atmosphérique teinté d’instrumentation folk (flûte, violons et même harpe électronique) et survolé par la voix éthérée d’Antje Auer – qui souvent part dans des harmonies vocales à la Dead Can Dance –, mais qui se permet de très grosses digressions, au gré des morceaux, vers des horizons différents.

Flûte façon Jethro Tull sur “Dreams”, guitares méchamment accrocheuses et soli somptueux à la Marillion dans “Dance No More” ou “Mermaid”, envolées violonistiques à la UK sur “Mermaid” également, plus des bouts carrément King Crimson, Frequency Drift navigue sur une vaste palette de sons et d’ambiances, avec des passages instrumentaux très impressionnants.

Je ne suis pas enthousiaste pour tout ce qu’il y a dans Ghosts, mais il présente suffisamment de qualités pour  me réconcilier avec le prog au féminin, c’est dire! C’est un excellent album – un des meilleurs de l’années – que Frequency Drift nous livre ici, qui mérite que l’amateur de rock progressif contemporain s’y intéresse.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Frequency Drift: Ghosts”

%d blogueurs aiment cette page :